Russie : A Saint-Pétersbourg, un festival gay, lesbien et transexuel pour dénoncer l'homophobie ambiante

Le quotidien des homosexuels de Saint-Pétersbourg n’a rien d’une sinécure. Et les récentes lois homophobes adoptées par cette ville ne vont pas arranger les choses. La communauté des lesbiennes-gays-bisexuels-transgenres (LGBT) locale est toutefois parvenue à organiser un festival « queer » fin septembre.

Loin des chars extravagants et des clichés attachés à la Gay Pride, le Queer Fest se voulait davantage artistique que transgressif.

Depuis mars 2012, l’homophobie a une base légale à Saint-Pétersbourg. La ville la plus européenne de Russie a promulgué une loi interdisant toute « propagande en faveur de l’homosexualité et de la pédophilie ». Autrement dit, la loi bannit de l’espace public toute expression sur des relations homosexuelles. En faisant planer le flou sur ce que recouvre le terme « propagande », elle vise aussi bien l’enseignement que les rassemblements pacifiques. En outre, elle assimile clairement l’homosexualité à une perversion sexuelle. Les individus qui contreviennent à cette loi risquent une amende de 1 200 euros (12 500 euros pour les organisations de manifestations).

Le Parlement local de Saint-Pétersbourg n’a fait qu’institutionnaliser une homophobie largement répandue dans la population russe. Trois autres régions ont déjà adopté des législations « anti-gay », créant à chaque fois un tollé au sein des organisations de défense des droits de l’Homme. Selon Human Rights Watch, cette nouvelle loi « homophobe » risque même d’inspirer un texte au niveau fédéral.

Dans ce contexte, organiser un festival sur les questions de sexualité et de genre relève de l’acte de résistance. Encore peu connu du grand public et intimiste par sa taille, le « Queer Fest » de Saint-Pétersbourg réunit des artistes du monde entier. Cinéma, photographie, BD, musique sont autant d’accroches pour débattre de la situation des LGBT en Russie comme à l’étranger. Pour la communauté LGBT de Saint-Pétersbourg, c’est surtout l’une des rares occasions de se retrouver et d’essayer de changer la perception de la société russe à leur égard.

Source : http://observers.france24.com/fr/content/20121003-saint-petersbourg-festival-gay-denoncer-homophobie-ambiante-homosexualite-russie