Russie : 8 ans et demi de camp « à régime sévère » pour le meurtrier de Dmitri Tsilikine, journaliste homosexuel (VIDEOS)

Russie : 8 ans et demi de camp « à régime sévère » pour le meurtrier de Dmitri Tsilikine, journaliste homosexuel (VIDEOS)

Son corps avait été retrouvé « lardé » de coups de couteau le 1er avril 2016 dans son appartement de Saint-Pétersbourg. On lui avait également dérobé son portefeuille et ordinateur. Mais les enquêteurs affirmaient qu'il avait été victime d'un homicide commis « après une dispute et probablement sans mobile pécuniaire ».

Selon la police, Dmitri Tsilikine avait rencontré son agresseur, un étudiant, sur internet et l'avait invité chez lui pour faire connaissance.

Le jeune homme de 23 ans, Sergueï Kozyrev, interpellé une semaine après les faits, a finalement été condamné ce mardi 30 mai à 8 ans et demi de camp « à régime sévère pour vol et meurtre », rapporte l'AFP, citant le communiqué du tribunal Kalininski de la deuxième ville de Russie, où s'est déroulé le procès à huis clos.

Un crime que les amis du journaliste, très connu dans le monde médiatique, et plusieurs militants LGBT, appuyés par la presse locale, avaient toutefois dénoncé comme « homophobe », soulignant les messages à caractère « néo-nazi » postés par le suspect sur les réseaux sociaux. Une dizaine d'entre-eux s'étaient en outre mobilisés pour protester contre « le silence » complice des autorités face aux violences envers les homosexuels dans la Fédération.

Dossier sensible, par ailleurs abordé lundi à Versailles lors d'une discussion suivie d'une conférence entre Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron, qui a promis « un suivi régulier » de la situation, concernant notamment la communauté LGBT en Tchétchénie et le cas « des ONG en Russie ». Violences qu'Alexandre Olrlov, l'ambassadeur russe en France estime toujours « complètement fausses », alors même qu'un premier réfugié tchétchène a été accueilli sur notre territoire ce 29 mai. Le journaliste Hugo Clement du Quotidien l'a rencontré.

Valentine Monceau
stophomophobie.com