-->

« Premier candidat musulman » à Mister Gay Belgium, il veut briser le tabou de l'homosexualité dans l'Islam

« Premier candidat musulman » à Mister Gay Belgium, il veut briser le tabou de l'homosexualité dans l'Islam

>> Abdellah Bijat : de eerste moslim die deelneemt aan Mister Gay Belgium

Abdellah Bijat est un jeune homme de 22 ans, qui a décidé de participer au concours Mister Gay Belgium pour briser le tabou de l’homosexualité dans la religion islamique, alors même que le Maroc, son pays d'origine, réprime les relations entre personnes du même sexe. Tentative d'initier un nouvel appel à la dépénalisation ?

Mister Gay Belgium« Je souhaite vivement que 2016 soit l'année des réconciliations, pour que nous puissions tous vivre ensemble dans l'acceptation de nos différences », explique Abdellah Bijat dans la presse belge, qui le présente comme le « Premier candidat de confession musulmane » en lice parmi les 12 finalistes. Un peu stigmatisant ? Pas du tout, Abdellah souhaite ainsi contribuer à l'amélioration dans la communauté de l'image de l’Islam, qui « n’est pas une religion hostile à l’homosexualité », insiste t-il. L'occasion de le rappeler également à toutes celles et ceux qui compromettent leur foi en s'épanchant dans la violence.

« Il est spécifié dans le Coran que nous devons être tolérants et respectueux les uns envers les autres. Concrètement, cela s'applique à tout le monde. Nous ne sommes que des êtres humains, des personnes douées de sensibilité. Qui pourrait prétendre ou s'octroyer le droit de juger que telle ou telle autre orientation serait contre nature ou société plus saine !? Ce sont les convictions que je porte et qui motivent mon choix dans cette participation », conclut le candidat.

Nous lui souhaitons le meilleur.

Valentine Monceau
stophomophobie.org

>> Abdellah Bijat is 22 jaar, heeft Marokkaanse roots en is homoseksueel. Deelnemen aan de Mister Gay-verkiezing doet hij in de hoop het taboe dat er in zijn cultuur nog steeds op homoseksualiteit rust, voor een stuk te helpen doorbreken.

"Ik wil laten zien dat het anno 2016 mogelijk moet zijn om verschillende culturen  - waaronder de islam - in vrede te laten samengaan met de Westerse. Dat het voor iedereen mogelijk moet zijn om mensen te aanvaarden in de vorm waarin ze zich voordoen, zonder over die vorm een oordeel te vellen", zo zei hij vanmorgen in een interview in Siska staat op op Studio Brussel.

Volgens Bijat gaat de islam bovendien best samen met de idee van homoseksualiteit. "In de koran staat geschreven dat we verdraagzaam moeten zijn tegenover anderen, en tolerant naar de samenleving toe. Concreet betekent dat dat we iedereen moeten respecteren in de vorm die hij of zij aanneemt", zegt hij.  

Dat geldt volgens hem dus ook op vlak van seksualiteit: of het nu gaat om liefde tussen man en vrouw, twee vrouwen of twee mannen, elk mens heeft het recht om voor die vorm te kiezen die best bij hem of haar past. "Tot slot zijn we allemaal maar mensen met gevoelens", besluit Bijat. "Waarom zouden we iemand dan verbieden iemand anders lief te hebben, welke vorm die ander dan ook aanneemt?"