#PMA, #GPA, #Genre... @DBertinotti met en garde contre tous ceux qui agitent des peurs, des fantasmes

#PMA, #GPA, #Genre... @DBertinotti met en garde contre tous ceux qui agitent des peurs, des fantasmes

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a mis en garde mercredi contre "tous ceux qui agitent des peurs, des fantasmes", à quelques jours des rassemblements organisés à Paris et Lyon, dimanche, par la Manif pour tous.

"Quand je regarde les propos sur la PMA, la GPA, la théorie du genre, la soi-disant 'familyphobie', de quoi parle-t-on? Est-ce que ce sont des sujets qui sont à l'ordre du jour? non", a déclaré Dominique Bertinotti sur France 3.

"La familyphobie, quand on crée 275.000 places d'accueil pour les zéro-trois ans? C'est au contraire défendre la famille", a-t-elle ajouté. "Lorsqu'on revalorise le complément familial destiné aux familles nombreuses, est-ce que l'on détruit ou au contraire est-ce que l'on aide les familles?", a-t-elle demandé.

Elle s'est dite "très réservée sur tous ceux qui agitent des peurs, des fantasmes, sur des choses qui ne sont pas aujourd'hui matière à discussion, dans aucun cercle institutionnel". "Nous avons été très clairs sur la PMA, qui ne fera pas partie de la future loi famille.

La position du président de la République est on ne peut plus claire sur la gestation pour autrui. Pourquoi aller chercher à renouer avec des inquiétudes, des angoisses, alors que précisément nous avons besoin de retrouver de la sérénité, de l'apaisement, de la confiance", a souligné la ministre.

Le futur projet de loi sur la famille, qui doit être présenté en avril en conseil des ministres, est une des cibles de la Manif pour tous, bien qu'il ne traite ni de l'élargissement de la Procréation Médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes, ni de l'autorisation des mères porteuses en France.

(Source AFP)