« Pédés arrogants » : Fin de suspension pour Denis Balbir qui retrouve son poste de commentateur sur W9

Il devrait officier, dès ce jeudi, pour la demi-finale retour de Ligue Europa entre Salzbourg et l’OM, en Autriche. La chaîne l’a annoncé dans un communiqué. Le journaliste de 59 ans avait été écarté à l’aller suite à ses propos homophobes tenus en marge de la victoire de Marseille, à la fin du quart de finale retour contre Leipzig (5-2).

Des propos qu'il avait reconnu « déplacés », mais échangés hors antenne « et qui n’ont donc jamais été diffusés sur la chaîne », avait-il expliqué, s'insurgeant toutefois d'une « diffusion particulièrement malveillante. »

Une séquence qui laisse pourtant « apparaître à nouveau un problème grave de préjugés homophobes chez les journalistes sportifs, en particulier dans le milieu du football, déjà fortement imprégné d’homophobie. Les acteurs des médias ont selon nous vocation à valoriser une image positive et respectueuse des personnes dans leur diversité, notamment à travers le sport, et non à être les porteurs des pires préjugés », avait dénoncé le Collectif « Rouge Direct » contre l’homophobie dans le Sport, en saisissant le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Rouge Direct avait déjà saisi le CSA en février dernier, après la diffusion par Canal+ d’un chant homophobe, repris par le journaliste Julien Cazarre (vidéo par ailleurs toujours en ligne). Le 28 juin 2017 la chaîne était mise en demeure. Mais Julien Cazarre ne semble pas avoir pris la mesure de ses actes ni de la décision du CSA. Le 9 janvier dernier, il déclarait dans une interview au journal Télérama : « Entre le Cran, le Crif, les LGBT et tous les cons qui décident qu’ils représentent tout le monde, on devrait baisser son froc à chaque blague ». Il estimait en outre que le CSA est « en train de devenir une belle merde de propagandistes de la bien - pensance ».

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.