Paris : marche blanche en mémoire de Jessyca Sarmiento, fauchée mortellement dans le bois de Boulogne

Paris : marche blanche en mémoire de Jessyca Sarmiento, fauchée mortellement dans le bois de Boulogne

Femme trans, migrante et travailleuse du sexe, Jessyca Sarmiento a été renversée, dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 février dernier, au bois de Boulogne. Deux témoins ont expliqué aux enquêteurs qu’une Renault Clio avec trois suspects à bord a volontairement foncé à vive allure sur la victime, avant de prendre la fuite, sans même s’arrêter.

Malgré l’intervention des secours, la jeune femme est décédée sur place, vers 2h40. La voiture correspondant au signalement a été retrouvée abandonnée dans le XXe arrondissement de Paris. Pour l’heure aucune piste n’est privilégiée mais la police a ouvert une enquête pour homicide volontaire.

En 2019, et dans l’indifférence du gouvernement, une dizaine de meurtres de travailleuses et travailleurs du sexe ont ainsi été rencensés par Acceptess-T, association de défense des personnes trans, qui organise avec le Syndicat du Travail Sexuel, un rassemblement en mémoire de Jessyca, ce samedi 29 février à partir de 16h à la porte d’Auteuil. Nous marcherons ensemble.

Un arrêt est également prévu en souvenir de Vanesa Campos, 36 ans, autre femme trans d’origine péruvienne, tuée par balle dans la nuit du 16 au 17 août 2018 au Bois de Boulogne toujours, alors qu’elle tentait d’empêcher plusieurs hommes de détrousser un client. Après quatre mois de cavale, son meurtrier présumé a été interpellé en Allemagne et écroué en France.