Mississippi : L'université d'Oxford s’engage pour soutenir les étudiants #LGBT

Mississippi : L'université d'Oxford s’engage pour soutenir les étudiants #LGBT

>> Oxford adopts LGBT resolution : Home of Ole Miss follows other university cities in state

Un projet de loi agite les Etats-unis car jugé discriminatoire. Il s’agit d’une loi permettant de renforcer les libertés religieuses et face à cette dernière, plusieurs villes du Mississippi décident de soutenir ses habitants qui assument avoir une sexualité différente. Le site Clarionledger revient sur cette nouvelle loi qui permettrait aux entreprises de refuser l’embauche ou le service de certaines personnes LGBT. Rappelons que LGBT est un sigle qui regroupe la communauté des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles et Transgenres. Cette organisation a pour objectif de souligner la diversité sexuelle et les cultures identitaires qui sont désignées par toute personne non hétérosexuelle. Pour le Mississippi, cette nouvelle loi va à l’encontre de la "dignité de tous les habitants" et l’Etat dont l’université d’Oxford dépend à exprimer son soutien aux politiques de non-discriminations envers les habitants LGBT.

Un projet de loi agite les Etats-unis car jugé discriminatoire. Il s’agit d’une loi permettant de renforcer les libertés religieuses et face à cette dernière, plusieurs villes du Mississippi décident de soutenir ses habitants qui assument avoir une sexualité différente. Le site Clarionledger revient sur cette nouvelle loi qui permettrait aux entreprises de refuser l’embauche ou le service de certaines personnes LGBT. Rappelons que LGBT est un sigle qui regroupe la communauté des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles et Transgenres. Cette organisation a pour objectif de souligner la diversité sexuelle et les cultures identitaires qui sont désignées par toute personne non hétérosexuelle. Pour le Mississippi, cette nouvelle loi va à l’encontre de la "dignité de tous les habitants" et l’Etat dont l’université d’Oxford dépend à exprimer son soutien aux politiques de non-discriminations envers les habitants LGBT. Découvrez le top 25 des meilleures facs pour les étudiants homosexuels.

Selon le conseillé municipal d‘Oxford, "la diversité est ce qui fait et continue de faire ce pays. Elle renforce et améliore l’expérience de tout le monde, elle permet de comprendre et d'apprendre ce qui fait nos différences et notre force. A un moment où [certains états] se concentrent sur l’exclusion, je suis absolument honoré et fier d’être dans une communauté qui embrasse l’inclusion de tout le monde, pour faire d’Oxford la grande place qu’elle doit être". Pour les habitants du Mississippi, ces lois de non-discrimination auraient dû être mises en place il y a longtemps. The Human Rights Campaign, le plus grand groupe de défense des LGBT de la nation rapporte les résultats d’une enquête sur l’opinion de la société face à la politique. 60% des habitants du Mississippi en-dessous de 30 ans soutiennent le mariage de même sexe tandis que 6% des habitants sont en faveur des politiques de non-discrimination dans le milieu du travail pour les employés LGBT. Un débat qui reste au cœur de l'actualité car une étude récente montre que près de 70% des étudiants chinois jugent l'homosexualité inacceptable.

Mississippi---L'université-d'Oxford-s’engage-pour-soutenir-les-étudiants-#LGBT

>> As state legislators ponder a religious freedom bill some critics consider discriminatory, a third Mississippi city has approved a resolution recognizing the dignity of all residents, including those who are lesbian, gay, bisexual and transgender.

Oxford joins fellow college towns Hattiesburg and Starkville in formally adopting a resolution though its Board of Aldermen.

Meanwhile, Senate Bill 2681, which some say could allow businesses to refuse service to any LGBT customers, continues making its way through the state Legislature. The bill has made national news with pundits referring to it as a “gay Jim Crow” law.

Earlier this week, the Mississippi House stripped language in the bill that was similar to an Arizona law vetoed by that state’s governor because of the possible “turn the gay away” effects.

The three Mississippi towns that have approved the “dignity of all residents” resolutions have stated their support for nondiscrimination policies toward their LGBT residents. The cities are also homes to some of the state’s largest public universities, complete with demographics that favor LGBT protections.

“University towns are integrated into the national job market more than other places,” said Justin Dornbusch, a member of the LGBTQ Union in Starkville. “Talk to any faculty member involved in a hiring committee, and ask them what people are usually interested in. These policies are the new normal and just as expected as public Wi-Fi, decent dining and good entertainment. Mississippi can only become more attractive to professional people looking for jobs in the South.”

The Human Rights Campaign, the nation’s largest LGBT rights group, released data last summer showing 60 percent of Mississippians under the age of 30 support same-sex marriage, while 64 percent of all residents are in favor of workplace nondiscrimination policies for LGBT employees.

The Mississippi cities that have thus far supported the LGBT resolutions tend to have slightly younger populations than the state average and higher percentages of residents with advanced education degrees.

Avec meltycampus.fr