Mariage pour tous Les députés de l'Entente parlementaire pour la famille redemandent à Hollande d'ajourner le texte

Les députés et sénateurs d’opposition formant l’Entente parlementaire pour la famille, opposés au mariage homosexuel, ont annoncé lundi avoir de nouveau écrit à François Hollande, comme le mois dernier, pour lui demander de surseoir au texte et solliciter un entretien.

« Nous vous demandons une nouvelle fois de surseoir à l’examen de ce projet de loi et d’engager un débat véritable avec consultation de tous les acteurs concernés afin de faire émerger la meilleure réponse dans l’intérêt de tous et, en particulier, de celui de l’enfant », selon un communiqué de l’Entente parlementaire.

Revendiquant lundi comme membres 200 parlementaires d’opposition, à l’UMP ou chez les centristes de l’UDI (Union des démocrates et indépendants), cette Entente parlementaire avait déjà écrit un courrier en ce sens au président de la République à la mi-octobre.

« Nous vous prions enfin, une nouvelle fois, de bien vouloir nous accorder un entretien pour vous exposer plus précisément notre position », demande également cette Entente dans son courrier au chef de l’Etat, dont l’AFP a eu copie, les parlementaires jugeant « étonnant » de ne pas pouvoir être reçus, « alors que des associations minoritaires ont pu l’être dans la journée même suivant leur demande ».

L’Assemblée nationale a rejeté le 13 novembre la constitution d’une commission spéciale sur le « mariage pour tous » réclamée par l’UMP.