Mariage ouvert aux homosexuels Aucune religion ne peut s'imposer à tous, affirme Jean-Marc Ayrault

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a souligné jeudi à Dijon qu’aucune religion « ne peut s’imposer à tous », en défendant le projet de loi sur l’ouverture du mariage aux homosexuels qui sera présenté le 31 octobre en Conseil des ministres.

« Nous voulons l’égalité des droits. Après la dépénalisation de l’homosexualité en 1981 avec François Mitterrand, le PaCS voté grâce à Lionel Jospin », le gouvernement fera voter « au premier semestre 2013 le mariage pour tous et l’adoption par les couples homoparentaux » a rappelé Jean-Marc Ayrault en clôturant les journées parlementaires socialistes.

« La France est une République laïque qui garantit la liberté de conscience et le libre exercice des cultes, qui respecte les convictions religieuses et philosophiques, mais aucune ne peut s’imposer à tous. Le mode de vie des Français ne peut être soumis à aucune spiritualité. Une nouvelle étape pour l’égalité est engagée », a-t-il dit.

Le projet gouvernemental, qui sera présenté en Conseil des ministres le 31 octobre (et non le 24 comme initialement prévu) est en butte à de vives critiques de l’Eglise catholique.

L’évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Dominique Rey, a ainsi demandé samedi que soit organisé un référendum sur le mariage homosexuel, au lendemain de déclarations de l’archevêque de Lyon, Mgr Philippe Barbarin, selon qui ce type de mariage ouvrirait la voie à la polygamie, voire l’inceste.[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xtqmer_discours-de-cloture-de-jean-marc-ayrault-lors-des-journees-parlementaires_news?start=3[/dailymotion]