Les enfants élevés par des mères lesbiennes sont aussi équilibrés que les autres

Les enfants élevés par des mères lesbiennes sont aussi équilibrés que les autres

Ce sont les conclusions d'une étude réalisée par La National Longitudinal Lesbian Family Study (NLLFS) et publiée ce 19 juillet dans la revue scientifique The New England Journal of Medicine.

Les chercheurs ont comparé l’état de santé mentale d’enfants élevés par des mères lesbiennes (154 volontaires) à celui d’enfant ayant grandi dans une famille hétérosexuelle, depuis leur naissance jusqu’à leurs 25 ans. Ils ont recherchés les troubles de l’attention et du comportement. des signes d'anxiété, d'agressivité, d'introversion ou encore de dépression, ainsi que leur degré de sociabilité.

Il n'en ressort aucune différence significative. Les enfants élevés par des mères lesbiennes n'ont pas plus de troubles psychiques que ceux ayant grandit dans une famille hétéroparentale.

L'enquête ne concerne toutefois presqu'exclusivement des femmes blanches, vivant dans de grandes villes réputées « gay-friendly ». Les chercheurs précisent également n'avoir pu travailler que sur un faible échantillon et espèrent pouvoir mener des études sur de plus importantes cohortes concernant d'autres minorités sexuelles.

En France, comme le rappelle France Info, le nombre d'enfants élevés par un couple du même sexe est estimé à 200000 enfants.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.