Le Pape François élu "Personnalité LGBT de l'année 2013" selon The Advocate

Le Pape François élu "Personnalité LGBT de l'année 2013" selon The Advocate

Après l'hebdomadaire Time, le magazine américain The Advocate, le plus ancien défendant les droits LGBT aux États-Unis, a désigné le pape François "personnalité de l'année", au nom d'une communauté très active cette année pour ses droits et souvent en conflit avec la hiérarchie catholique.

"Si 2013 reste mémorable pour l'action de centaines de personnes qui ont oeuvré pour l'égalité du mariage, elle restera aussi mémorable pour l'action d'un seul homme", affirme l'éditorial, qui rappelle la phrase prononcée par le pape au sujet des homosexuels "Qui suis-je pour juger?", un "signal aux catholiques et au monde qu'il n'est pas comme l'ancien". Les deux papes précédents, Jean Paul II et Benoît XVI, avaient effectivement condamné l'homosexualité.

"Il n'y a pas eu de votes ou de lois édictées, pourtant un changement significatif s'est déroulé cette année dans la façon dont sont considérés les LGBT dans l'une de plus grande communauté de croyants au monde", se réjouit le magazine. "Le pape Francis est le leader de 1,2 milliards de catholiques partout dans le monde. Il y a trois fois plus d'entre eux dans le monde que de citoyens américains. Que ça vous plaise ou non, ce qu'il dit fait la différence", ajoute-t-il.

Aucun des désaccords avec le clergé catholique, comme sur le rôle des femmes ou la contraception entre autres, "ne doit nous faire sous-estimer la capacité du pape à persuader les coeurs et les esprits de s'ouvrir à la communauté LGTB, pas seulement aux Etats-Unis, mais dans la monde".

La communauté homosexuelle américaine a été particulièrement active cette année pour l'égalité des droits et notamment le mariage pour tous. En juin, la Cour suprême des Etats-Unis a abrogé la loi dite de défense du mariage (Doma), qui privait les couples de même sexe des droits fédéraux accordés au couples mariés hétérosexuels.

"Pour avoir tiré la papauté hors de son palais afin de l'emmener dans la rue, pour avoir poussé la plus grande Eglise au monde à faire face à ses besoins les plus profonds, et pour avoir fait le juste équilibre entre jugement et compassion, le pape François est notre personne de l'année 2013", avait déjà indiqué la rédactrice en chef de Time Nancy Gibbs, en le consacrant également.

"Il est rare qu'un nouvel acteur de la scène mondiale suscite autant d'attention si rapidement, que ce soit parmi les jeunes ou les plus âgés, parmi les croyants ou les sceptiques, que le pape François", d'origine argentine, parvenu en mars à la tête de l'Eglise catholique.

"En neuf mois, il a su se placer au centre des discussions essentielles de notre époque: la richesse et la pauvreté, l'équité et la justice, la transparence, la modernité, la mondialisation, le rôle de la femme, la nature du mariage, les tentations du pouvoir", a énuméré Nancy Gibbs.