La riposte des anti-mariage gay : Les "Hommen", torses nus comme les Femen mais cachés derrière un masque...

La riposte des anti-mariage gay : Les "Hommen", torses nus comme les Femen mais cachés derrière un masque...

Vous avez aimé les Femen, vous allez adorer les “Hommen“. Du moins, si vous avez quelques accointances avec les anti-mariage gay qui ont défilé dimanche dans la capitale.

Derrière cette version masculine des Femen se cache en effet le Printemps Français. Le mouvement né des divergences entre Frigide Barjot et Béatrice Bourges dans le désordre de la “Manif pour tous” est plus déterminé que jamais à ne pas laisser retomber la mobilisation contre la loi de Christiane Taubira.

Torses nus comme les Femen mais cachés derrière un masque

Leur première intervention a eu lieu mercredi devant la préfecture de police de Paris. À la manière des Femen, les Hommen ont manifesté torse nu, mais cachés derrière un masque, contrairement aux activistes féministes, pour préserver leur anonymat.

Se réclamant du “million [de manifestants] rassemblé en Grande Armée pacifique”, ils ont appelé le préfet de police de la capitale, Bernard Boucault, à les rencontrer pour s’excuser des débordements qui ont émaillé la manifestation de dimanche.

Ils ont ensuite entonné la Marseillaise avant de mimer l’intervention des forces de l’ordre avec des gaz lacrymogènes. Pour finir, ils se sont adressé à François Hollande, achevant leur discours aux cris de “Hollande, ta loi, on n’en veut pas”.

L’opposition au texte de loi se radicalise

Alors que le texte instituant le mariage pour tous doit être examiné au Sénat à partir du 4 avril prochain, la mobilisation des anti-mariage gay s’est radicalisée ces derniers jours.

Mercredi, Erwann Binet, rapporteur du projet de loi en question, a été violemment empêché d’achever une intervention à l’université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines, exfiltré sous protection policière.

C’est bien dommage d’utiliser de jolis corps pour un débat qui devrait plutôt ravir les défenseurs des droits de l’Homme mais…

On en a nous aussi de beaux jeunes hommes… mais doit-on également mettre en place de milices anti-homophobie? Un peu triste !!!