-->

Jérusalem : Les jeunes Israéliens atteints du VIH seront désormais acceptés dans les rangs de l'armée

Jérusalem : Les jeunes Israéliens atteints du VIH seront désormais acceptés dans les rangs de l'armée

>> Israeli army to allow HIV positive recruits

Tous les Israéliens juifs sont soumis au service militaire obligatoire, de 32 mois pour les hommes et de deux ans pour les femmes. Jusqu'à présent, les jeunes séropositifs en étaient automatiquement exemptés pour raisons médicales. Mais, l'armée israélienne estime qu'il n'y a pas de "risque pour eux ou pour ceux qui les entourent".

Cette disposition sera révoquée dans les prochains mois, a indiqué l'armée.

"Les découvertes médicales de ces dernières années permettent qu'ils (les jeunes atteints du virus du sida) servent dans l'armée sans risque pour eux ou pour ceux qui les entourent", a expliqué le colonel Moshé Pinkert, responsable des services médicaux militaires, sur le blog de l'armée.

Cette annonce a été saluée par les groupes de défense des droits des homosexuels. "Il s'agit d'une étape importante dans la lutte contre les stéréotypes sur les personnes atteintes du vih", a déclaré Youval Livnat, directrice de l'organisation Israel Aids Task Force, dans un communiqué.

La législation israélienne est une des plus avancées dans le domaine du respect des droits des LGBT+, même si une partie de la société, religieuse, reste très conservatrice sur le sujet.

L'armée israélienne a ainsi été une des premières du monde à faire reconnaître les droits des partenaires de soldats homosexuels morts au combat, après un jugement ayant fait jurisprudence en 1997. Une photo publiée par l'armée en 2012 et montrant deux soldats se tenant la main avait été largement partagée sur les réseaux sociaux et avait provoqué une polémique.

>> HIV-positive Israelis will be conscripted into the military for the first time, the army said Wednesday, a move welcomed by gay rights groups as an important step against discrimination.

While Israeli Jews are required to do military service, people with HIV have long been exempt on medical grounds.

The Israeli occupation army confirmed this policy would be scrapped in the coming months.

However, HIV-positive soldiers will not serve in combat roles but in administrative and other positions.

Colonel Moshe Pinkert, head of the army's medical services department, said new treatments meant the risk of HIV-positive citizens passing the disease on was limited.

"Medical advancement in the past few years has made it possible for them to serve in the army without risking themselves or their surroundings," he said in a statement on the army's blog.

The announcement, made to coincide with World Aids Day on December 1, was hailed by gay rights groups.

"This process is a significant step towards shattering stereotypes about people with HIV," Yuval Livnat, CEO of the Israel Aids Task Force, said in a statement.

Israel's government has long trumpeted its military's gay-friendly stance.

The army was among the first around the globe to provide benefits to the partners of deceased gay soldiers.

AFP