Israël : La communauté LGBT manifeste « pour l’égalité » après le vote défavorable du Parlement à 5 projets de loi

Israël : La communauté LGBT manifeste « pour l’égalité » après le vote défavorable du Parlement à 5 projets de loi

Militants et sympathisants ont manifesté samedi soir à Jérusalem, quelques jours après que la Knesset ait voté contre cinq propositions de loi qui auraient amélioré les droits des LGBT en Israël, au lendemain d’une première journée que le Parlement leur avait pourtant dédiée.

Les projets menés par l’opposition visaient à faire reconnaître les époux de même sexe des soldats tombés de l’armée israélienne, introduire des unions civiles, interdire les thérapies de conversion pour les mineurs, et obliger les professionnels médicaux à étudier le genre et l’orientation sexuelle avant de recevoir leur licence. Les propositions ont toutes été rejetées par la coalition.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait pourtant participé à une session plénière, lors de la journée des droits LGBT, plaidant en faveur, pour souligner que « tous les êtres humains étaient créés à l’image de Dieu, une idée par notre nation il y a des milliers d’années, et un principe qui doit guider notre vie nationale aujourd’hui. »

Il n’était toutefois pas présent au vote, ni d’ailleurs la ministre de la Culture Miri Regev, comme l’indique le parti de l’Union sioniste, qui condamne dans un communiqué, la coalition pour avoir torpillé les projets de loi :

« Il se trouve que la coalition utilise simplement les membres de la communauté LGBT pour les relations publiques, et au moment de vérité s’oppose à toutes les lois lui bénéficiant », insiste le parti, qui dénonce dans la foulée la députée du Likud, Sharren Haskel, en charge des questions LGBT auprès la Knesset, mais qui a voté contre les législations, pour des motifs religieux. Amir Ohana, le seul député ouvertement gay de la coalition, n’a pas non plus participé au scrutin, pour ne pas avoir à suivre la ligne de son parti, et voter contre sa communauté.

Valentine Monceau
stophomophobie.org

[spacer]

>> Knesset lawmakers on Wednesday voted down five bills that would have helped advance LGBT rights in Israel, just one day after marking LGBT rights day for the first time, Haaretz reports.

The various proposed bills addressed issues from recognizing bereaved widowers in same sex unions (submitted by Zionist Union MKs Merav Michaeli and Revital Swid); banning conversion therapy that proposes to « cure » LGBTs and turn them into heterosexuals (submitted by Yesh Atid MK Yael German); training health professionals on how to deal with issues relating to gender and sexual orientation (submitted by Meretz’s Michal Rozin); and recognizing same-sex marriage contracts (submitted by Zionist Union’s Tzipi Livni).

A number of opposition members voted against the bills, according to Haaretz, and Likud’s Amir Ohana — the first out right-wing Knesset member — did not take part in the vote. In addition, Sharren Haskel of Likud, who is the head of the LGBT Knesset caucus, voted against the bills.

« I told the coalition chairman yesterday that I won’t vote with the coalition against the pro-gay bills today, » Ohana said on Wednesday, quoted in Haaretz.

« Coalition members are bound to coalition discipline, but contrary to what I said, I felt I couldn’t vote against the gay community, against myself, » he added.

Ohana defended his move by saying that his vote wouldn’t have made any difference to the end result, adding that « I would have been penalized [for voting against the party line], and rightly so. »

Yisrael Beiteinu MKs, meanwhile, said that most Arab MKs did not turn up to vote for their colleagues’ bills. Furthermore, Haaretz reports, a number of other opposition members struck up agreements with members of the coalition not to turn up to the vote.

In addition, Health Minister Yaakov Litzman of United Torah Judaism objected to one of the bills on religious grounds. In response, Rozin told him that « you’re betraying your duty as health minister of all of Israel. I didn’t ask you to be minister for gays and lesbians, » Haaretz reports.

« What you did hear was neither Jewish nor humane, » she added.