Russie : Les autorités contraintes de valider le premier mariage entre conjoints de même sexe

Russie : Les autorités contraintes de valider le premier mariage entre conjoints de même sexe

>> Russian Authorities Forced To Allow A Same-Sex Wedding

Ils ne s’y attendaient pas : Deux jeunes mariées toute émues, assorties dans leur très belle robe et réclamant sans ambiguïté l’enregistrement de leur union en plein bureau civil à Moscou.
Improbable et pourtant, Alina Davis, 23 ans, femme trans, et Allison Brooks, sa partenaire de 19 ans, sont désormais légalement mariées. Seule contradiction pour les noces, les vêtements et l’apparence. Mais comme il n’y a aucun règlement sur le propos en Russie…

Des greffiers outrés mais piégés… par leurs propres lois discriminatoires.
C’est à dire que la charmante Alina Davis, était dans une autre vie « Dmitry Kozhukhov« . Née de sexe masculin, est donc « considérée » comme un homme en Russie. Mais Alina s’est toujours affirmée « androgyne » attirée par les femmes.

« Ils nous ont bien évidemment insultées, expliquées que nous étions la honte de nos familles et que nous avions besoin de soins médicaux… mais il y a une ironie profondément satisfaisante d’avoir en tant que femmes, exploitées une loi née de la transphobie pour en contrer une autre née de l’homophobie, pour défendre nos droits. »

Solidarité quand tu nous tiens, nous en ressortons plus forts.
Félicitations aux jeunes mariées 🙂

Vincent Ballester / Terrence Katchadourian
@stop_homophobie

Les-autorités-russes-contraintes-de-valider-un-premier-mariage-entre-conjoints-de-même-sexe>> Two blushing brides were legally married in Russia this month, even though same-sex marriage was made illegal in the country in 2012.

Scandalized Russian bureaucrats were outraged, but they were trapped by their own discriminatory laws. Alina Davis and Allison Brooks are now legally married.

Alina Davis, a 23-year-old trans woman, and Allison Brooks, her 19-year-old partner, walked into the Moscow registry office in matching wedding dresses and asked for a marriage license. Alina said later on her VK page (Like a Russian Facebook) that the clerk called them the « shame of the family » and told them they needed medical treatment.

Alina joked of her partner’s reaction:

    « I was afraid my pussycat would beat the fuck out of her. »

In the end, the disproving clerks had no choice but to issue a license to the young couple, because Alina, (once Dmitry Kozhukhov) who was born male, is recognized as a male in Russia. The ladies married immediately at the registry, punctuating their legal marriage with a long and happy kiss.

I find there is a profound and satisfying irony in the fact the women used a law born from transphobia to defeat a law born of homophobia.

Congratulations to the newlyweds!