Homophobie : l'exposition photographique d'Olivier Ciappa "Les couples de la République" vandalisée à Toulouse

Homophobie : l'exposition photographique d'Olivier Ciappa "Les couples de la République" vandalisée à Toulouse

L'exposition d'Olivier Ciappa sur les grilles du jardin du Grand Rond à Toulouse, a été vandalisée dans la nuit de vendredi à ce samedi. Des messages comme "Honte" ou "PD", ont été notamment inscrits sur les photos.

Sur sa page Facebook, le photographe a bien évidemment dénoncé cet acte de vandalisme et entend porter plainte.

URGENT :Bonsoir à tous,J'ai besoin de votre aide. L'exposition de Toulouse vient d'être détruite par six jeunes...

Posté par Olivier Ciappa sur vendredi 4 décembre 2015

C'est un riverain qui en rentrant chez lui avec son épouse autour de minuit, a aperçu "des jeunes avec des pancartes sous le bras". Il a décrit cinq garçons et une fille de 18-20 ans qui auraient dit agir parce qu'ils étaient "contre la promotion de ce style de vie qu'ils jugent indécent. Notamment l'homoparentalité..."

"Il y a eu quelques échanges verbales musclés... ils se sont déclarés chrétiens catholiques, défendant les valeurs d'une France qui existe depuis des millénaires... Ils nous ont dit ne pas être homophobes (...) mais pas d'accord avec 'le changement qui s'opère'", a t-il expliqué, soulignant qu'il n'a pas vu de photos taguées à ce moment-là. Il n'exclut pas que plusieurs groupes aient agi. En tant que riverain, il veut "défendre le droit d'être différent sans être jugé" et a immédiatement contacté l'artiste.

Les passants se disent dégoûtés : "Nous vivons sur la tête en ce moment... il y a encore des abrutis qui trouvent à faire des choses comme ça", "c'est scandaleux, ce sont des images de tolérance".

Le 30 novembre, jour de l'installation, des pressions de la part d'associations radicales se sont manifestées auprès d'élus toulousains pour annuler l'exposition. Mais la marie et les associations LGBT organisatrices avaient tenu bon.


En juin 2013, ces même portraits mettant en scène des couples "imaginaires" de même sexe ou de familles homoparentales, avaient déjà été saccagés deux fois la même semaine, alors qu'ils étaient exposés devant la mairie du IIIe arrondissement de Paris. Les photos avaient été ré-imprimées et affichées au dessus de celles détruites et le vernissage initial, transformé en un rassemblement pour l'égalité.

Cette information a bien heureusement été largement diffusée par les médias et les soutiens n'ont pas tardé. Mais nous avons également constaté des commentaires, tout aussi atroces que ces idéologies typées la manif pour tous, qui poussent "certains" à vouloir s'imposer par "la destruction" : "ils ont eu le mariage, ils n'ont pas non plus à s'exposer. On va pas les citer en exemple aussi non mais, on les accepte c'est déjà bien", "Vous participez à la destruction de cette société en propageant de telles photos. Un enfant a besoin d'un papa et d'une maman pour s'épanouir... je donne raison à ceux qui ont fait ça...", "y'en a ras le cul des revendications de ces pédés", "les homos vous êtes des égoïstes à vouloir des enfants, vous en faites des orphelins"...

Nous n'avons donc toujours pas le droit de nous afficher en couple ni réclamer d'être considérés comme des humains et citoyens ? A l'heure des régionales, restons mobilisés, votons juste, parce qu'il semble bien que rien ne nous soit effectivement jamais vraiment acquis.

Pour mémo, voici une liste de candidats qui ont accepté de plaider allégeance à la manif pour tous :

 
 
 

1 Comment

Comments are closed.