Guet-apens homophobes : 5 personnes placées en garde à vue pour « violences aggravées »

Guet-apens homophobes : 5 personnes placées en garde à vue pour « violences aggravées »

Il aspirait à « faire le buzz » sur Périscope en piégeant des hommes via des sites de rencontres dédiés aux homosexuels, les incitant à se déplacer sur des lieux isolés, un peu partout en France, où ses complices, souvent des « abonnés » de sa chaîne, attendaient les victimes. Les agressions étaient filmées et retransmises en direct sur les réseaux.

STOP homophobie avait dénoncé le cas et saisi le Procureur de la République en septembre 2018.
« Etant donné le nombre déjà important de guet-apens organisés, il est probable que les attaques allaient continuer. Les personnes visées étaient vulnérables en raison de leur situation sociale et dans l’incapacité de se défendre ou d’engager une procédure sans dévoiler leur vie privée », comme le rappelle Terrence Katchadourian, Secrétaire Générale de STOP homophobie. L’affaire avait d’ailleurs été relayée dans diverses émissions notamment sur France Télévision.

Après plusieurs mois d’enquête diligentée par le parquet de Brive, le cerveau de la meute et 6 de ses protagonistes ont été interpellés ce mardi 3 novembre. Deux ont été mis hors de cause, les autres placés en garde à vue en qualité de complice de violences aggravées commises à raison de l’orientation sexuelle.

Nous vous informerons des suites et procédures. STOP homophobie remercie les intervenants et témoins qui ont permis ces arrestations.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.