Vidéo. Frigide Barjot boucle son déménagement grâce aux bénévoles...

Vidéo. Frigide Barjot boucle son déménagement grâce aux bénévoles...

Contrainte de quitter son logement social pour y avoir domicilié son entreprise, l’ex-égérie de la Manif pour tous, qui avait obtenu un sursis de la Préfecture de police et de la RIVP pour emballer ses derniers cartons, a été contrainte d’appeler ses derniers partisans à l’aide pour rassembler les affaires de sa famille.

B1hcDPfIYAIVnyP.jpg_largeFrigide Barjot, qui préfère désormais se faire appeler par son vrai nom Virginie Tellenne, assure n’avoir été prévenue que vendredi 31 octobre que « la RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris) lui concédait la journée du lundi 3 novembre pour terminer [son] déménagement ». Faute d’avoir eu le temps de trouver des déménageurs, son comité de soutien avait invité les âmes « solidaires » à se retrouver à partir de 8 heures du matin au 51, rue de la Fédération à Paris « pour que tout soit terminé dans la journée ».

« Il ne reste que les lits et l’électroménager, c’est l’histoire d’une demi-journée », assurait-elle ce dimanche au HuffPost. Promesse tenue. C’est aux alentours de 15h que Virginie Tellenne a pu fermer le dernier carton.

Si on était loin de l’affluence des grands jours de la Manif pour tous, l’opération a tout de même été rapidement expédiée grâce au concours d’une petite vingtaine d’amis, de sympathisants et de compagnons de manif.

« On a eu trente personnes qui sont passées au moins 2-3h aider selon leur emploi du temps, dont 15 étaient là du début à la fin », précise au HuffPost Frigide Barjot qui espère maintenant un nouveau départ grâce au logement qu’elle vient d’acheter. « C’est une nouvelle vie qui commence et le débat public et nos propositions ne seront plus parasitées par notre mode de location ».

Frigide Barjot a bouclé son déménagement grâce aux bénévoles - homophobie

Le HuffPost  | Par Geoffroy Clavel