Egypte : Sept personnes interpellées pour avoir « agité un drapeau arc-en-ciel » lors d'un concert au Caire

Egypte : Sept personnes interpellées pour avoir « agité un drapeau arc-en-ciel  » lors d'un concert au Caire

>> Seven arrested in Egypt after raising rainbow flag at concert

La police égyptienne a arrêté au moins sept personnes, ce lundi 25 septembre, accusées d'« indécence publique et incitation des jeunes à l'immoralité », pour avoir prétendument déployé un drapeau arc-en-ciel, « symbole de la communauté LGBT », hautement marginalisée dans le pays.

Filmée lors d'un concert du groupe de rock alternatif libanais, « Mashrou' Leila », (le projet de Leila, en français), qui se déroulait le vendredi précédent, dans une banlieue de l'est du Caire, la capitale, la scène aurait ainsi provoqué « une vive polémique entre conservateurs et défenseurs des libertés individuelles ».

Les investigations sur cette affaire auraient en outre été confiées au parquet national égyptien pour la sécurité d'Etat.

La législation pénale égyptienne n'interdit pourtant pas explicitement l'homosexualité, mais les hommes gays sont régulièrement poursuivis, notamment pour « incitation à la débauche », chef d'accusation normalement réservé à la prostitution, ou encore accusés de « mépriser la religion », considéré comme un crime dans ce pays, qui limite sévèrement la liberté d'expression.

Mashrou' Leila ne sera par ailleurs plus autorisé à se produire en Egypte, a indiqué le syndicat des musiciens égyptiens, Hamed Sino, le leader étant également ouvertement gay et fervent militant engagé pour la communauté, délit passible de prison dans les pays arabes. La Jordanie avait déjà annulé l'un des concerts du groupe, au début de l'année, pour « apologie de l'homosexualité » et incitation à la révolte contre les systèmes politiques en place dans la région.