Don du sang Mobilisation en attendant la levée l'exclusion des homosexuels

Plusieurs associations LGBT ou de lutte contre le sida se mobilisent pour dénoncer la discrimination que représente à leurs yeux l’exclusion des homosexuels masculins du don de sang. Une interdiction qui devrait être levée prochainement, a annoncé la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.

Ce 14 juin est la journée mondiale des donneurs de sang et c’est aussi la première action du collectif « 25.000 donneurs » qui se bat pour la levée de l’interdiction du don de sang par les homosexuels.

Alolrs que l’Etablissement Français du Sang réalise partout en France des opérations de collectes de sang les associations rassemblées dans le collectif –  Homodonneur, Pourquoi Sang Priver ?, Act Up Sud Ouest, Arc En Ciel Toulouse, Good As You 82, SOS Homophobie et Tous receveurs tous donneurs – entendent profiter de cette journée pour informer et sensibiliser le public sur la discrimination dont sont encore l’objet les homosexuels à ce niveau.

Un « blood-in » de protestation doit avoir lieu sur le parvis de la gare Montparnasse où est organisée une des plus importantes opération de collecte de sang.

Le collectif annonce aussi des actions à Toulouse, Montauban, ou au Mans.

L’association Aides, sollicitée pour rejoindre le collectif, a décidé de rester à l’écart de cette mobilisation.

Dans un courrier d’explication, son président Bruno Spire estime qu’en « l’état actuel des connaissances scientifiques, le risque résiduel de transmettre le VIH chez une personne ayant un test négatif reste plus élevé dans la population homosexuelle masculine ». Pour Aides, « le problème des risques, c’est qu’ils ne sont pas forcément là où on l’on s’y attend. Des personnes peuvent déclarer ne pas prendre de risques alors qu’elles n’ont simplement pas pris conscience de ce risque ».

L’association de lutte contre le sida rappelle qu’elle a « toujours dénoncé le fait que le questionnaire utilisé [pour le don du sang] traduit une stigmatisation d’un groupe humain, au lieu de s’intéresser aux risques pris par la personne », mais juge que « le don du sang n’est pas fait pour démontrer l’égalité des droits ».

> L’interdiction bientôt levée, selon Marisol Touraine

Les dons de sang par les hommes homosexuels ne seront bientôt plus interdits en France, a annoncé jeudi la ministre de la Santé et des Affaires sociales Marisol Touraine.

« Le critère ne peut pas être la nature des relations sexuelles ou l’inclination sexuelle », a-t-elle déclaré après avoir elle-même donné son sang « pour montrer l’exemple » en cette journée mondiale du don du sang.

« Le seul critère, c’est celui du risque et de ce point de vue-là, nous allons avancer pour faire en sorte que les hommes, qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, soient en mesure de donner, puisque ce n’est pas, en soi, un facteur de risque », a-t-elle ajouté.

Marisol Touraine a annoncé une évolution dans ce sens « dans les mois qui viennent ».