-->

Discrimination : "On ne combat pas l'homophobie avec des propos racistes" !

Discrimination : "On ne combat pas l'homophobie avec des propos racistes" !

Le président du comité Idaho France, Alexandre Marcel, auquel se joint le "Front de lutte LGBT" se disent profondément choqués par les propos écrits sur le réseau social Facebook par Pierre Guénin, "grande figure du mouvement LGBT", honoré par la France des insignes de Chevalier des Arts et des Lettres.

En réponse au président Gambien, Yahya Jammeh enjoignant "que l'on égorge tout homme qui veut en épouser un autre", Pierre Guénin affirme "sa grosse gueule de Noir parle pour lui. Et il se dit civilisé ! On peut en douter. Un gorille du 1er siècle ? Heureusement, Washington fustige de tels propos. Notons qu'en Gambie, l'homosexualité est passible de peine de mort".

Yahya JammehDans les amalgames du racisme, c'est également une insulte pour les victimes, dont on dénonce pourtant la situation.

Scandalisé par la réplique de Pierre Guénin, Alexandre Marcel, l'est tout autant par sa réaction, "quand on prétend que des propos racistes ne l'étaient pas, et qu'il ne s'agissait que d'une "maladresse", cela me heurte profondément. Les homophobes agissent souvent de la même manière. Après avoir formulé les pires horreurs, ils essaient de relativiser, expliquent que leurs propos étaient maladroits, qu'ils n'ont jamais été homophobes, qu'ils ont même un ami gay, etc."

Le président du comité Idaho France, sans tabou, ajoute "qu'il serait temps que le monde Lgbt accepte de se remettre en cause sur la question du racisme. Les affaires se multiplient depuis des années, sans réponse appropriée. Je ne voudrais pas avoir la cruauté de les énumérer. En ce sens, Pierre Guénin n'est pas à mes yeux une cible. C'est un symptôme. Un révélateur. Nous ne pouvons pas minorer ce qu'est le racisme ordinaire dont sont victimes les noirs, les Arabes ou les Juifs".

"Nous espérons un engagement fort"

"Nous nous élevons sans relâche contre le fait qu'aujourd'hui on puisse être condamné à mort ou à des peines de prison au simple fait de s'aimer entre adultes consentants du même sexe. Et nous condamnons avec la même virulence le racisme et toutes les discriminations. Pierre Guénin vient de retirer ses propos sur Facebook. Celui-ci souligne que Washington fustige les propos du président de la Gambie. On imagine aisément que Barack Obama fustige aussi le comportement de Pierre Guénin. Dans son cas, conclut, le gardois Alexandre Marcel, il est difficile de parler d'ignorance. Nous espérons vivement un engagement fort de sa part dans la lutte contre le racisme. De simples excuses auront du mal à faire pardonner les dégâts commis."

avec RENE DIEZ
Midilibre.fr