Deux étudiants victimes d'une agression homophobe à Nantes : « Fin de nuit aux urgences avec trois points de sutures »

Deux étudiants victimes d'une agression homophobe à Nantes : « Fin de nuit aux urgences avec trois points de sutures »

Jordan et Nicolas ont été violentés, dans la nuit de samedi à dimanche, devant un établissement, du quartier Chantenay, qu'ils avaient pourtant l'habitude de fréquenter. Accostés par deux individus, qui leur proposaient de la drogue, les deux hommes ont refusé. Mais rapidement les injures ont suivi, « ouais espèce de tarlouze » , « pédé », avec les coups, pour avoir demandé un peu de respect.

Jordan et Nicolas ont fini aux urgences. Ils sont « choqué » mais « ne baisseront pas les bras », relayant leur histoire sur les réseaux pour montrer que « le combat pour la tolérance n’est pas encore gagné ».

« J’avais très mal à la mâchoire, et j’ai plusieurs bleus sur le corps », raconte-t-il. « Mon ami a reçu trois points de suture et a toujours l’œil très enflé. Il travaille dans un établissement scolaire. Il ne pourra sans doute pas faire sa rentrée. »

Le couple devait déposer plainte ce lundi 3 septembre.

Cette nouvelle agression vient en effet s'ajouter aux trois autres à Paris et Besançon, que nous avons enregistré ce week-end.

Soutien, courage, nous sommes à votre disposition. Il ne faut pas hésiter à nous alerter !!!