Conférence à SciencesPo sur la condition LGBTQ dans les forces de l'ordre, en partenariat avec FLAG!

Conférence à SciencesPo sur la condition LGBTQ dans les forces de l'ordre, en partenariat avec FLAG!

Ce 2 novembre, Plug n'Play présentait sa première conférence sur la condition LGBTQ dans les forces de l'ordre, organisée en partenariat avec FLAG!

"Alors que des voix s’élèvent pour dénoncer le rôle des femmes et surtout leur représentation dans la police, la gendarmerie et chez les sapeurs-pompiers, il est une autre minorité qui rencontre des enjeux et problématiques propres : les personnes LGBT".

# Dans un milieu associé à la force et à la masculinité traditionnelle, hétéro-normé et parfois machiste, comment vivre et assumer une sexualité jugée « différente » ?
# Comment se positionner vis-à-vis de ses collègues, de ses supérieurs hiérarchiques et de ses interlocuteurs, lorsqu’on ne se reconnaît pas dans les schémas classiques véhiculés au sein des forces de l’ordre ?
# Pus globalement, jusqu’où la sexualité privée de chacun peut-elle affecter sa vie professionnelle et sa carrière ?

Pour répondre à ces questions, Plug n’Play organisait ce soir une discussion autour de deux intervenants : Mickaël Bucheron, Président de l’association Flag! et Marie Mercat-Bruns, chercheuse et professeure à SciencesPo en droit, spécialisée dans le droit des personnes.

"Même si les discriminations deviennent plus subtiles, les stéréotypes sur les personnes LGBT sont très présents dans notre milieu professionnel. Sans oublier le harcèlement vers les femmes, souvent lié avec du sexisme.
Notre profession est soumise à de nombreuses contraintes tant logistique (douches, vestiaire) que juridique (palpation, fouilles, garde à vue, etc.). Ce n’est pas sans poser des difficultés pour les personnes trans d’autant que les forces de l’ordre n’étaient pas, jusqu’à peu, sensibilisé sur ce sujet", explique Mickaël Buchero, "et Flag ! prépare un dossier depuis un an pour que des consignes puissent être diffusées auprès des policiers et des gendarmes.
On note aussi des remarques homophobes envers les hétérosexuels 'non conformes' à l'image virile de la police/gendarmerie...
Nous avons un rôle primordial d'expertise et de sensibilisation en tant qu'association de policiers et de gendarmes".

Rappelons que Flag ! est en majorité financée par les souscriptions et les dons, malgré le soutien du Ministère de l'Intérieur.

STOP HOMOPHOBIE