Beau, mais trop dangereux, le passage piétons gay!

Beau, mais trop dangereux, le passage piétons gay!

Les autorités ont ordonné la destruction d’un marquage arc-en-ciel sur une avenue de Sydney. Les badauds y prenaient des risques inconsidérés pour s’y photographier.

Avec celui d’Abbey Road, immortalisé par les Beatles à Londres, c’est sans doute l’un des passages piétons les plus photogéniques de la planète. Un arc-en-ciel a été peint sur la chaussée d’Oxford Street, l’artère principale du quartier gay de Sydney, en février dernier. L’installation célèbre les 35 ans de la parade LGBT de Mardi Gras. Elle devait y rester un mois à l’essai. Mais ce dernier n’a pas été concluant.

La décision du gouvernement régional est tombée cette semaine: le marquage sera arraché le 10 avril. Motif: il est trop dangereux. «Les comportements que nous avons constatés ont déclenché un signal d’alarme: il y a un haut risque d’accidents graves, voire mortels, au carrefour. Il y a eu 15 incidents en un mois», souligne l’Office en charge de la sécurité routière en Nouvelle-Galles du Sud. Son rapport avance que les passants s’éternisaient sur le «rainbow crossing», prenant la pose pendant de longues minutes ou s’asseyant sur la chaussée alors que le feu pour les piétons était au rouge. Les commerçants LGBT du secteur avaient lancé une pétition pour que le passage soit pérennisé. Elle a recueilli 15’000 signatures. Le maire de la ville s’est dit déçu de voir supprimer cette «belle pièce d’art public»: «C’est un symbole très fort de Sydney comme une ville inclusive». L’installation avait coûté environ 50’000 euros (60’000 fr.), il en coûtera 25’000 de plus pour l’enlever.

In english : MORE than 12,000 people want the NSW government to keep a rainbow pedestrian crossing that was painted on Sydney’s Oxford Street for this year’s Gay and Lesbian Mardi Gras.

In a statement, independent Sydney MP Alex Greenwich called on Roads Minister Duncan Gay not to remove the colourful crossing, labelling it an « iconic tourist attraction ».

A petition in favour of keeping the rainbow crossing has so far gathered 12,053 signatures.

« Enforcing the removal an iconic tourist attraction that honours the (Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender and Intersex) LGBTI community would be a short-sighted and mean-spirited move, » Mr Greenwich said on Tuesday.

« We need to do everything we can to show Sydney celebrates our gay and lesbian community. »

Mr Greenwich also hit out at claims the crossing was not safe, saying that was « not backed up by any facts or evidence ».

The issue was important in light of the « policing incidents » at the 2013 gay pride parade, he said.

Police launched an internal inquiry into the actions of police at Mardi Gras after a video emerged showing a handcuffed 18-year-old man, Jamie Jackson, being thrown to the ground by an officer at the festival.

Another video shows Mr Jackson lashing out at an officer before he was restrained.

Police have since promised to improve their procedures for next year’s Mardi Gras.