-->

Gay Pride à Jérusalem : L'une des six participants poignardés est décédée

Gay Pride à Jérusalem : L'une des six participants poignardés est décédée

Des centaines de personnes se sont rassemblées à la place Sion à Jérusalem ainsi qu'à Tel Aviv dimanche soir pour assister à des veillées commémoratives en l'honneur de Shira Banki, décédée plus tôt dans la journée, comme l'indique également i24news.

L'adolescente de 16 ans a succombé à ses blessures après avoir été poignardée avec cinq autres personnes par un extrémiste juif lors de la Gay Pride à Jérusalem jeudi soir, a annoncé l’hôpital Hadassah où elle avait été admise.

Le criminel Yishaï Shlissel, aussitôt arrêté et inculpé, venait de purger 10 ans de prison pour une attaque similaire qui avait fait trois blessés lors de la Gay Pride de Jérusalem en 2005.

Face à l’hostilité d’une grande partie de la communauté ultra-orthodoxe vis-à-vis de l’homosexualité, les organisateurs de la marche avaient pourtant choisi en accord avec la police un tracé leur évitant de passer dans les quartiers religieux de la ville.

Vendredi, le grand rabbin de Jérusalem Arié Stern qui rendait visite aux victimes, avait appelé le public à prier pour le prompt rétablissement des blessés, avant de condamner l’attaque, « aux antipodes de ce que le judaïsme prêche ». Et, dans une vidéo diffusée le lendemain, le Premier ministre Binyamin Netanyahou avait également « rejeté catégoriquement cette haine », rappelant que la jeune fille lutait pour sa survie, et que s'il fallait en tirer des leçons, « la plus importante est d’accepter l’autre, même s’il n’est pas comme nous » :

« C’est une élève du lycée situé à côté de l’université. C’est l’école où j’ai étudié, où mes enfants et amis étudient et ont étudié. Cette attaque visait nos enfants à tous... Ce qui est arrivé à Jérusalem est contraire au judaïsme et à l’esprit de notre peuple », a renchéri le chef du gouvernement.

Il a fait part de ses condoléances à la famille, soulignant que « Shira avait été assassinée car elle militait pour le droit de chacun à vivre selon ses convictions, dans le respect et la sécurité. Nous ne permettrons pas à des meurtriers de mettre en péril les fondations sur lesquelles repose la société israélienne. Nous ferons en sorte que les assassins soient punis comme ils le méritent ».

La famille de Shira a indiqué qu'elle faisait don de ses organes, comme l'aurait souhaité la jeune fille.

Deux autres victimes sont encore hospitalisées, et trois autres ont pu rentrer chez elles.

Petite surprise en France de la part de Christine Boutin, qui a condamné les violences, évoquant même « la tolérance » :

« Voilà qu'un fou blesse de coups de couteau six personnes lors de la Gay Pride à Jérusalem! Je condamne cette violence et cette intolérance. ».

Courage aux victimes, aux proches et familles.

@stop_homophobie

4 Comments

Comments are closed.