Violences homophobes : une trentaine de victimes, 9 personnes jugées par le Tribunal correctionnel de Tarbes

Violences homophobes : une trentaine de victimes, 9 personnes jugées par le Tribunal correctionnel de Tarbes

Les faits ont été commis en septembre 2017. Suite à la plainte d'un homosexuel victime d'une agression doublée d'un vol, trois auteurs avaient été interpellés et une information judiciaire ouverte. Mais, au terme de plusieurs mois d'enquête, ce sont neuf individus qui seront renvoyés pour être jugées, ce mercredi, par le Tribunal correctionnel de Tarbes.

Le mode opératoire était toujours le même, les victimes, contactées via un site de rencontres, croyaient se rendre à un simple rendez-vous galant. Mais leurs agresseurs les attendaient pour exercer des violences et leur extorquer de l'argent.

Les circonstances aggravantes d'homophobie, ainsi que l'association de malfaiteurs, ont été retenues. Les prévenus sont actuellement en détention provisoire. Cinq d'entre eux avaient déjà fait l'objet de condamnations pénales.

Pour Etienne Deshoulières, avocat de l'association Mousse qui s'est constituée en tant que partie civile dans ce dossier : « Il s'agit du plus important dossier d'homophobie que les tribunaux français ont eu à connaître ces dernières années. Les agresseurs présumés ont agressé leurs victimes pour la seule raison qu'elles étaient homosexuelles. Les prévenus risquent jusqu'à 10 ans d'emprisonnement et 100 000 € d'amende. »

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.