Viol et tentative de meurtre d'un homosexuel à Liège : Un nouveau suspect interpellé à Carcassonne

Viol et tentative de meurtre d'un homosexuel à Liège : Un nouveau suspect interpellé à Carcassonne

Tabassé, violé et jeté dans l’Ourthe, Guy, 52 ans, est un miraculé. L’un des deux suspects qui l’avaient agressé, vient d’être arrêté à Carcassonne, indique SudPresse. Il a rejoint en prison son complice, interpellé en octobre dernier.

Les faits remontent au 31 janvier 2015. Guy, un Liégeois de 52 ans, boit un verre dans un café du quartier du Longdoz, à Liège. Il y fait la rencontre de deux individus, l’un la vingtaine, l’autre de 36 ans. La discussion s’engage, la confiance s’installe et Guy leur révèle son homosexualité. Les deux hommes vont ensuite proposer de le raccompagner chez lui en voiture mais sur le trajet, les individus changent d’itinéraire et s’arrêtent dans un endroit isolé d’Angleur, au bord de l’Ourthe.

« C’est un lieu sinistre. On est en hiver, il fait froid, on est au bord de l’eau », explique Me Pascal Rodeyns, l’avocat de la victime, au micro de RTL-Tvi. Guy sera tabassé, insulté et abusé.

« Il est insulté dans des termes tout à fait homophobes, on l’oblige à pratiquer une fellation et puis on le jette dans l’Ourthe en lui disant : Crève, PD ! ».

Grâce à un réflexe salvateur, Guy va pourtant parvenir à s’accrocher à une branche d’arbre et se hisser le long de la berge. Secouru par des passants, il alerte la police.

L’enquête prendra du temps. Le premier auteur est arrêté en octobre. Et, son complice vient d’être interpellé à Carcassonne, dans le sud de la France. Aucun autre détail sur les circonstances de son arrestation.

Écroués, les deux hommes sont poursuivis pour tentative de meurtre, avec circonstance aggravante d’homophobie, et pour viol et vol avec violence. Quant à Guy, il a gardé de nombreuses séquelles : « Il vit en milieu d’accueil et a peur de subir de nouvelles agressions. Il est freiné dans le peu de vie sociale qui était la sienne. On est face à quelqu’un qui est gravement traumatisé par les faits », ajoute son avocat.

1 Comment

Comments are closed.