Selon Jair Bolsonaro, « l'OMS encourage les enfants à la masturbation et à l'homosexualité »

Selon Jair Bolsonaro, « l'OMS encourage les enfants à la masturbation et à l'homosexualité »

Tandis que l'épidémie de Covid-19 s’intensifie au Brésil avec des centaines de victimes quotidiennes, Jair Bolsonaro, qui faisait déjà fi des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, a de nouveau attaqué l'agence ce mercredi 29 avril, l'accusant de pousser les enfants à l'homosexualité et à la masturbation.

« C'est l'Organisation mondiale de la santé dont certains voudraient me voir suivre les conseils ? », a interrogé le chef de l'État brésilien sur son compte Facebook. « Devrions-nous aussi suivre leur politique en matière d'éducation ? », a-t-il poursuivi. « Pour des enfants jusqu'à quatre ans : satisfaction et plaisir à toucher son corps, masturbation (….). Pour les enfants de quatre à six ans, une identité de genre positive (…), masturbation dans la petite enfance, homosexualité (…), de neuf à 12 ans : première expérience sexuelle. »

Le post a finalement été supprimé mais les médias brésiliens ont relayé sa capture, et selon l'AFP, son origine pourrait se trouver dans un guide de 2010, « Normes pour l'éducation en Europe », publié par le bureau Europe de l'OMS. Ce guide, entre beaucoup d'autres sujets, explique que les jeunes enfants sont à la découverte de leur corps et que leur curiosité pour la sexualité est normale.

Notons que depuis le début de la crise sanitaire, le président d'extrême droite n'a cessé de minimiser l'ampleur de la pandémie, contrevenant à toute mesure de prudence. Il a d'ailleurs limogé son ministre de la Santé, Luis Henrique Mandetta, avec lequel il était en désaccord sur les moyens de faire face à la pandémie. Il est désormais accusé de « crime de responsabilité » et plusieurs députés, appuyés par des maires et des intellectuels de gauche, ont officiellement réclamé l'ouverture d'une procédure de destitution.