-->

Russie: Violences homophobes inouïes

Russie: Violences homophobes inouïes

Les personnes LGTB sont plus que jamais maltraitées en Russie.

A trois jours du début des Jeux Olympiques de Sotchi, "Human Rights Watch" tire la sonnette d'alarme. En 2013, au moins trois meurtres à caractère homophobe ont été signalés.

« Les gens ont différentes orientations sexuelles. Nous accueillerons tous les sportifs et tous les visiteurs des Jeux Olympiques », a récemment déclaré Vladimir Poutine. « Nous n'interdisons rien et nous n'arrêtons personne. Chez nous, il n'y a pas de responsabilité (pénale) pour de telles relations, contrairement à d'autres pays du monde. Vous pouvez être tranquilles et détendus, mais laissez les enfants tranquilles ».

Entre la théorie et la pratique, il existe toujours un gouffre en Russie. A quelques heures du coup d'envoi des Jeux Olympiques de Sotchi (vendredi), la situation des LGTB (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) en Russie ne fait qu'empirer. L'inaction des autorités ainsi que les commentaires homophobes de certains représentants de l'État exposent les personnes LGBT à davantage de violences et d'actes de harcèlement, et encouragent leurs agresseurs, a conclu une enquête de « Human Rights Watch ».

Au moins trois meurtres à caractère homophobe ont été signalés au mois de mai dernier. Sur les 2.007 personnes sondées, plus de 50% avaient subi des violences psychologiques, et 15% des violences physiques. A peine 6% des victimes avaient contacté la police.

« Les autorités russes envoient un message dangereux ». En tant que pays hôte des JO, la Russie devrait agir en accord avec le principe de non-discrimination, une disposition clé de la Charte Olympique.

« Les autorités russes ont le pouvoir de protéger les droits des personnes LGBT, mais au lieu de cela elles méprisent leurs responsabilités en la matière », a souligné Tanya Cooper, chercheuse sur la Russie chez « Human Rights Watch ». « En fermant les yeux sur les discours de haine et les violences homophobes, alors que le monde est sur le point d'arriver à leurs portes pour les Jeux Olympiques, les autorités russes envoient un message dangereux, celui que les agressions contre les personnes gays ne posent aucun problème ».

Source : 7sur7