-->

Révélation : une histoire d'amour impossible entre « un lascar des quartiers et son prince charmant »

Révélation : une histoire d'amour impossible entre « un lascar des quartiers et son prince charmant »

Gaylord Munier, dit BG, originaire du Nord-Pas-de-Calais, est un ancien DJ, qui depuis le décès de son petit frère en mai 2014, a choisi d'écrire, pour témoigner notamment des galères de ses proches, et militer en faveur des « justes causes » qui lui tiennent à cœur.

« Mon petit frère Morgan s’est suicidé le 24 mai dernier. Il s’était séparé de sa compagne avec qui il avait eu une petite fille, Kelya. Après leur séparation, il n’a plus jamais vu sa fille et a commencé à boire. Le soir de sa disparition, il a laissé un message sur mon répondeur, me demandant d’aller le chercher. Mais, il était ivre... »

Gaylord a donc enregistré un album, tourné une vidéo en hommage à son frère, fait imprimer des t-shirts, pour reverser ensuite les bénéfices des ventes sur un compte à la caisse des dépôts et consignations afin que que sa nièce, élevée par ses grands-parents maternels, puisse en bénéficier dès ses 18 ans. Il a également soutenu une maman, dont le fils avait fait un accident vasculaire cérébral. Et, au début du mois de novembre, il a enregistré un nouveau titre, Révélation, en duo avec Sébastien Lagache, alias C-Bas, un artiste Tournaisien, évoquant l’amour impossible entre deux garçons, « un lascar des cités et son prince charmant. »

« Mon ami voulait que je raconte son histoire. Il est gay et son homme vient des quartiers. Devant ses amis, il fait "semblant" mais à 22h il le rejoint en cachette, car il y a toujours cette crainte de se faire stigmatiser et violenter. J'ai grandi dans ces mêmes quartiers, je connais ce monde et mon pote souhaitait que j'en parle. Je n'ai pas hésité à lui dédicacer la chanson. J'espère seulement permettre à ma façon aux gens de comprendre et cesser les préjugés. Personne ne devrait avoir à se cacher pour s'aimer. Et si certains le font, c'est bien parce que l'homophobie, qui nous affecte aussi. »