Rencontre du Pape avec Kim Davis : pas d'appui sinon "un salut bref", souligne le Vatican

Rencontre du Pape avec Kim Davis : pas d'appui sinon "un salut bref", souligne le Vatican

Le père Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a donné vendredi matin quelques précisions sur la rencontre du Pape François, durant son voyage aux États-Unis, avec Kim Davis.

La fonctionnaire du Kentucky avait été quelques jours en prison pour avoir refusé de signer des certificats de mariage pour des couples de même sexe, « en raison de sa foi chrétienne évangélique ». Elle est depuis devenue une égérie des opposants au mariage homosexuel.

Elle aurait ainsi effectivement rencontré le Pape François à la nonciature apostolique à Washington mais le salut a été bref car il ne s’agissait pas d’une audience privée. Elle faisait partie d’un groupe de plusieurs dizaines de personnes qui ont pu saluer le Saint-Père à son départ de la nonciature. Beaucoup de « mytho » donc de la part de la greffière, que le Vatican a tenu à rectifier.

« Le Pape n’est pas entré dans les détails de la situation de madame Davis et sa rencontre avec elle ne doit pas être considérée comme un appui à sa position dans tous ses aspects particuliers et complexes » a tenu à préciser le père Lombardi, alors que cette rencontre avait fait l’objet de nombreux commentaires dans la presse américaine, en lien avec les propos du Pape dans l’avion sur le droit à l’objection de conscience pour les fonctionnaires gouvernementaux.

avec radiovaticana

1 Comment

  1. […] La divulgation de cette rencontre symbolique est cependant intervenue après plusieurs jours de polémique sur le rendez-vous entre le souverain pontife et la greffière Kim Davis, devenue en quelques semaines l'égérie des anti-mariage gay pour avoir préféré faire plusieurs jours de prison plutôt que de signer des actes de mariage pour des couples de même sexe dans son comté du Kentucky (centre-est des Etats-Unis). […]

Comments are closed.