Rafle orchestrée par Mona Iraqi : 26 hommes accusés d’homosexualité et jugés en Égypte pour "débauche"

Rafle orchestrée par Mona Iraqi : 26 hommes accusés d’homosexualité et jugés en Égypte pour "débauche"

>> Egypt Refers 26 Men Arrested At Gay Bath House To Trial

Victoire morale ? Ils étaient interpellés le 7 décembre dernier, dans un hammam, dans le centre du Caire, à l’initiative de la journaliste qui a dénoncé l’établissement et filmé les arrestations pour son émission hebdomadaire.

Parmi les 26 hommes interpellés, figurent le propriétaire du lieu ainsi que ses quatre employés accusés « d’administration d’un lieu de débauche » et « d’avoir incité et facilité la débauche d’autrui ».
Une comparution qui n’est pas du goût des prévenus. « Notre honneur est en jeu », a précisé à l’AFP un proche des 26 prévenus qui tentent de prouver leur innocence : « Je suis innocent, je jure que j’étais dans le hammam pour des soins thérapeutiques… je ne suis pas gay. » Le procès a commencé le 21 décembre.

Officiellement, l’homosexualité n’est pas interdite par la loi. Néanmoins, le gouvernement mène une dure répression à l’encontre des homosexuels. Plusieurs arrestations d’homosexuels ont eu lieu dans le pays, depuis juin 2013 sur la base de fausses allégations.

Dans un communiqué commun des association, dont l’Association Tunisienne des Femmes Démocrate, la Fondation Arabe pour les libertés et l’égalité, la coalition pour les droits sexuels et corporels dans le monde musulman ou encore l’association libanaise Helem, se sont exprimées pour protester contre les agissements de Mona Iraqi :

« Elle a déshonoré de part ses agissements le métier de journaliste. Nous affirmons que c’est cette personne qui a violé la loi et non les hommes qui ont été arrêtés (…) Nous exigeons que Mona iraqi soit tenue responsable devant la loi pour avoir usé abusivement de sa profession afin de violer la vie privée d’autrui et les diffamer, ceci pour poursuivre des avantages professionnels sans tenir compte des conséquences, » déplorant le discours du régime en place qui vise à promouvoir la discrimination et les stéréotypes en assimilant l’homosexualité au virus du sida.

STOP HOMOPHOBIE

>> An Egyptian official says prosecutors have referred 26 men arrested in a raid on a bath house to trial on charges connected to their suspected homosexuality.

The prosecution official said Wednesday the trial will begin Sunday, a quick referral in a case that has captured public attention following the men’s televised arrest.

Scenes of half-naked men escorted by policemen out of the bath house in Cairo on Dec. 7 were filmed by a private TV channel and later aired amid criticism from activists. Many in the public were also stunned by the widely circulated pictures of the bathers covering their faces from cameras.

Egyptian law doesn’t explicitly prohibit same-sex relations. So the defendants are tried for « debauchery. »

The official spoke anonymously because he was not authorized to speak to reporters.