Quand le Vatican finance « secrètement » des thérapies pour « soigner » les prêtres homosexuels

Quand le Vatican finance « secrètement » des thérapies pour « soigner » les prêtres homosexuels

>> Vatican is sending gay priests to a monastery to be ‘cured’, former clergy claim

[spacer]

Ce sont les révélations d’un ancien prélat sarde, Mario Bonfanti, qui a été révoqué de l’Eglise en raison de son orientation sexuelle, au journal italien « La Repubblica » :

Mario Bonfanti-homophobie-pretre homosexuel« Il existe un monastère où les prêtres qui manifestent des tendances sexuelles « inappropriées » sont envoyés pour mener une réflexion plus approfondie, en quête de lumière. C’est un endroit où l’on vous « aide » à redécouvrir le « droit chemin »… un centre de deshomosexualisation », a confié Mario Bonfanti, désignant le monastère Venturini, situé dans un village de Sardaigne : « Ils voulaient me « soigner », mais j’ai refusé d’y aller ».

Fondé par Mario Venturini en 1928, le monastère est effectivement présenté comme un centre où les prêtres peuvent « faire face à leurs problèmes », notamment « liés au sexe » et bénéficier de « différents types de thérapies ».

Information « confirmée » par le Père Gianluigi Pasto, 71 ans, à la tête du monastère, qui se défend néanmoins d’accueillir spécifiquement les homosexuels ou « les pédophiles » :

« Les prêtres viennent à nous pour une période de formation et de réflexion personnelle… Nous ne parlons pas de notre travail, mais il est bien connu de nombreux évêques et diocèses. Ils savent ce que nous pouvons offrir », a-t-il ajouté, sans autre précision sur les traitements, en renvoyant les journalistes sur le site internet de la communauté.

Au lendemain du coming out de Mgr Krysztof Olaf Charamsa, qui a déjà mis en cause publiquement la politique de l’Église catholique envers les homosexuels, et alors que la presse italienne annonce que près de 50% des prêtres officiant auprès du Saint-Siège seraient homosexuels, le Vatican n’a pas souhaité commenté.

Prières et électrochocs ? L’homosexualité n’est pas un trouble ou une maladie et ne nécessite aucun remède !

Rappelons que les pseudos thérapies pour « guérir » les personnes ayant une orientation sexuelle non hétérosexuelle n’ont aucune justification médicale, représentent une menace grave, et constituent également, selon l’OMS, une violation des principes éthiques des soins de santé et une atteinte aux droits humains qui sont protégées par des conventions internationales et régionales.

Terrence Katchadourian
Stop Homophobie

[spacer]

>> The Vatican is attempting to ‘cure gay priests’ in a monastery alongside pedophiles and drug addicts, it has been claimed.

Former priests have come forward claiming that those who show ‘inappropriate sexual tendencies’ are sent to a monastery in Trento.

This involves a period of ‘training, personal reflection and enlightenment’.

These claims in the Italian press have emerged after Father Krzysztof Charamsa, a Polish theologian, was sacked after he came out as gay and had a long-term partner.

It also follows a Vatican insider suggesting that 50% of the priests that meet in the Vatican are secretly gay.

Gianluigi Pastó, the priest in charge at the monastery, has said ‘I can only say that here we help the priests become healthy.

In an interview with La Repubblica, he denied the institution was specifically for gay or pedophile priests but did not deny whether they had come in the past.

He also did not reveal their methods, merely pointing to the website that said they use ‘various types of therapy’.

A Vatican spokesman said: ‘There is no comment.’

‘Gay cure’ therapy is considered to be extremely harmful, both mentally and physically, by the World Health Organization and they have advised that it should not be attempted by anyone. Such ‘treatments’ range from prayer therapy to electric shock torture.