Quand @CocaCola présente ses excuses pour la campagne de personnalisation virtuelle des canettes jugée #homophobe

Quand @CocaCola présente ses excuses pour la campagne de personnalisation virtuelle des canettes jugée #homophobe

Il y a quelques jours, dénoncé par le site Gawker, nous apprenions qu'il était impossible de "partager un Coca" même "virtuel" avec un "GAY". Le géant américain qui venait de lancer une campagne de promotion pour inviter ses clients sud-africains à «partager une canette virtuelle» en la personnalisant avec le nom de leurs amis à la place du logo et avec la typo de la marque, semblait en effet proscrire sur son site shareacoke.co.za l'utilisation des mots "homo", "lesbienne"... ou "gay", tandis qu'à l'inverse, "hétéro" passait normalement.
Toute tentative était immédiatement rejetée avec un message d’erreur pour le moins inattendu : « OOPS. LET'S PRETEND YOU DIDN'T JUST TYPE THAT. PLEASE TRY ANOTHER NAME” («Oops, faisons comme si vous n’aviez pas tapé ça. Essayez un autre nom s’il vous plait»).

Pourtant, en anglais «Gay» notamment n’est pas seulement une référence à une orientation sexuelle mais aussi un prénom. Mais difficile de jouer le mutisme lorsque toute la presse internationale s'empare du propos.

Face au scandale, et en réponse aux détournements qui ironisent sur l'entreprise, CocaCola vient donc de présenter ses plus formelles excuses dans un communiqué publié sur son site en justifiant de son soutien «fort» à la «communauté LGBT» et de son engagement en faveur de «l’inclusion» et de «la diversité». :

«Notre campagne "Share A Coke", mise en place sur plusieurs marchés à travers le monde, est destinée à permettre à tous de remplacer la typographie de Coca-Cola par le nom qu'il souhaite inscrire sur la canette. Malheureusement, en Afrique du Sud, la version digitale de notre promotion ne limitait pas la personnalisation seulement aux prénoms d’individus. Plus précisément, le générateur de nom et de message sur le site Share A Coke d’Afrique du Sud n’acceptait pas le mot “gay”, mais admettait par contre le mot “hétéro”. Ce n’est pas ainsi que le programme est supposé fonctionner, et nous avons fermé le site jusqu’à ce que le problème soit réglé.

Nous présentons nos excuses pour cette erreur. En tant que marque mondiale nous chérissons la diversité. Nous soutenons la communauté LGBT depuis longtemps et défendons l’inclusion, l’égalité et la diversité à travers nos principes comme nos pratiques. Plus de 700 000 personnes associées à Coca-Cola se lèvent chaque matin, déterminées à faire du monde un endroit plus heureux, et quand ce type d’erreurs se produit, nous le prenons très au sérieux... Nous allons le corriger.»

Simple bug ? Il y a quelques semaines, la marque avait déjà été sous le feu des critiques pour avoir supprimé les images d’un mariage homosexuel de son spot publicitaire diffusé notamment en Irlande, et bien évidemment toujours pour le sponsoring des JO de Sotchi, malgré un précédent communiqué publié en décembre dernier arguant de son engagement parce qu'historique depuis les JO de 1928.

Terry G./Joelle B.
@stop_homophobie

>> For months corporate sponsors of the upcoming 2014 Sochi Olympics have been warned that their support of the Games could bring about the fury of lesbian, gay, bisexual and transgender activists who are outraged by Russia's anti-gay propaganda laws.

Among those companies is Coca-Cola, which, over the weekend, was slammed by the LGBT community for a new social media campaign related to the Olympics that allegedly prevented users from typing the word "gay" on a customizable Coke can, but allowed the use of the word "straight."

If a user typed the word "gay," a message would reportedly appear that read, "Oops, let's pretend you didn't just try that."

In response to the massive push back against the social media campaign that was initiated by queer activists, Coca-Cola has released a formal apology addressing the promotion and subsequent backlash from the LGBT community.

Posted on the company's website, the apology reads:

Our “Share A Coke” promotion, which is running in several markets around the globe, is intended to allow people to take the Coca-Cola script and replace it with their name on the can. Unfortunately, in South Africa, the digital version of the "Share a Coke" promotion did not limit the customization to individuals’ names. Specifically, the name and message auto-generator on our South Africa "Share A Coke" website would not accept the word "Gay", but did accept the word "Straight". This isn't how the program was supposed to work, and we've pulled the site down until we can fix the problem.We apologize for this mistake. As one of the world’s most inclusive brands, we value and celebrate diversity. We have long been a strong supporter of the LGBT community and have advocated for inclusion, equality and diversity through both our policies and practices.

More than 700,000 Coca-Cola system associates get up every morning determined to make the world a happier place and, when errors like this happen, we take it seriously. Thank you for raising this with us, and we’ll get it fixed.