-->

Portugal : En dépit du veto présidentiel, le Parlement confirme une loi autorisant l’adoption par les couples homosexuels

Portugal : En dépit du veto présidentiel, le Parlement confirme une loi autorisant l’adoption par les couples homosexuels

>> Portugal overturns presidential veto to legalise same-sex adoption

En trois mois, la loi autorisant l’adoption par les couples homosexuels a été adoptée, rejetée, puis finalement confirmée par le Parlement portugais ce 10 février à la majorité absolue des députés, forçant ainsi la main au président Cavaco Silva, qui avait mis son veto au texte fin janvier. Il sera désormais contraint de promulguer la loi !

« Le temps des discriminations en fonction de l’orientation sexuelle est révolu », s’est exclamé le député socialiste Pedro Delgado Alves. « L’adoption par des couples de même sexe n’est pas contraire à l’intérêt suprême de l’enfant », a-t-il ajouté, en réponse aux arguments de certains députés de droite.

Le président conservateur Anibal Cavaco Silva, qui achèvera en mars son second mandat, avait refusé le 25 janvier de promulguer cette loi votée le 18 décembre au Parlement, comme l’y autorise la Constitution. « Il est important qu’un changement aussi important, sur un sujet socialement très sensible, n’entre pas en vigueur sans être précédé d’un vaste débat public », avait-il fait valoir.

Les députés socialistes ont répliqué que ce débat avait eu lieu avant l’approbation du texte au Parlement. Et la majorité absolue des députés, soit au moins 116 sur 230, permet de contourner le veto présidentiel.

L’adoption par les couples homosexuels est une promesse de campagne du premier ministre socialiste Antonio Costa, arrivé au pouvoir en novembre grâce à une alliance avec la gauche radicale. Jusqu’à présent, l’adoption à titre individuel était ouverte à tous au Portugal, mais la loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe, datant de février 2010, excluait explicitement le droit à l’adoption.

>> Portugal’s parliament has just overturned the presidential veto on a bill to legalise same-sex adoption there.

The new law had passed through Portugal’s Parliament last last year, granting full adoption rights to same-sex couples, and allowing lesbian couples to receive medically assisted fertilisation.

Portuguese President Anibal Cavaco Silva, of the centre-right Social Democratic Party, blocked the law just two months before he was set to leave office.

President Anibal Cavaco Silva will now be forced to sign the law.

The conservative president will sign the law before his term ends in March.

A motion to overturn the veto passed by 137 votes in the parliament, which has 230 seats.

Its passage was supported by the ruling Socialist party, as well as the Communist and Left Bloc parties.

The president had also vetoed changes to the abortion law which removed obstacles to voluntary interruption of pregnancy.

The changes will also now still be introduced.

The president had claimed in a statement that the law doesn’t regard “the child’s best interest” as a priority, which he claims is more important than equality for gay couples.

He added: “It is important that such a big change on a sensitive social topic is not entered into force without a broad public debate.”

Under the Portuguese constitution, the president now has eight days to sign the bill into law.

Despite the stalling on the issue, many same-sex couples are already raising children together in Portugal under existing laws.

Since 2013, gay people have been permitted to adopt their partner’s children – while any individual, gay or straight, can legally adopt on their own.

Despite this, same-sex couples were explicitly banned from doing so as a couple in 2010.

Although the country is progressive on some LGBT issues, 81 percent of Portugal’s population is Catholic – and the powerful Catholic church remains staunchly opposed to same-sex parenting.

avec l'AFP