Portraits de Vi(h)es : un livre et une exposition itinérante avec 15 témoignages de personnes séropositives

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida, ce 1er décembre 2017, ELCS (Elus Locaux Contre le Sida) publie un livre de témoignages, « 15 rencontres exceptionnelles avec des personnes séropositives qui osent raconter une réalité que nous ne savons ou ne voulons plus voir », souligne Jean-Luc ROMERO-MICHEL, président de l’association.

« Quinze coups au cœur qui nous rappellent qu’aujourd’hui, vivre avec le VIH est en France paradoxalement parfois plus difficile qu’il y a trente ans, la compassion des premières décennies ayant cédé le terrain à la culpabilisation. Pourtant, nous sommes aujourd’hui 15O OOO en France, et notre vie reste trop souvent un parcours d’obstacles au quotidien, avec des traitements efficaces mais lourds, des discriminations constantes et la difficulté d’en parler et de vivre comme les autres », dit-il : « Pour faire reculer les préjugés et les tabous, il est urgent de donner une parole, un visage à celles et à ceux qui aujourd’hui osent dire qu’ils vivent avec le VIH, pour montrer que la vie est là, que l’espoir aussi. »

Selon un sondage CSA, publié mardi 28 novembre par Aides, près de neuf Français sur dix (87 %) considèrent qu'une personne séropositive sous traitement peut vivre « comme tout le monde ». Une bienveillance qui s'effrite lorsque les répondants sont mis en situation de côtoyer des séropositifs. « La peur de la contamination » est la cause principale de leurs réticences, ce qui illustre les faibles connaissances des Français - notamment les 18-35 ans - sur les modes de transmissions du virus et les avancées thérapeutiques, déplore l'association dans son communiqué, appelant à « une remobilisation des pouvoirs publics » et « des dispositifs ambitieux » pour mieux sensibiliser la population.

« Le sida, on n’en parle presque plus, ou si peu, ou si mal. Comme si le problème était résolu et les porteurs du virus, devenus invisibles », insiste Jean-Luc ROMERO-MICHEL : « Contre le virus, contre le regard des autres, contre la discrimination, contre le chômage, contre les lois, contre la culpabilité, contre une société qui leur intime l’invisibilité... Face à cet insupportable et indigne silence imposé, la parole est un combat qui libère autant ceux qui témoignent que notre collectivité toute entière, qui par ignorance ou bêtise condamne ses propres enfants »

Portraits de Vi(h)es est publié au Cherche Midi et son exposition itinérante, jusqu'à ce vendredi 1er décembre 2017 à la Mairie du 4e arrondissement, à l'espace des Blancs Manteaux aussi, jusqu'au 2, pour la Fight AIDS Paris Week. Ainsi que le mardi 5 décembre 2017 à la Mairie du 9e arrondissement de Paris, lors de l'opération « Journée du dépistage ». Vous pouvez retrouver d'autres dates et lieux sur le site d'ELCS.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.