Mondial 2018 : Un Guide de prévention des risques pour les supporters « LGBT, noirs ou issus de minorités ethniques » (VIDEO)

Mondial 2018 : Un Guide de prévention des risques pour les supporters « LGBT, noirs ou issus de minorités ethniques » (VIDEO)

>> FIFA’s anti-discrimination advisers are warning gay soccer fans going to the 2018 World Cup in Russia that displays of affection could be met with an aggressive response from intolerant locals.

La FIFA, qui a renforcé ces dernières années ses actions en faveur de la diversité et contre toute forme de discrimination, annonce la publication prochaine d'une notice pour sensibiliser et mettre en garde les fans « LGBT, noirs ou issus de minorités ethniques », qui prévoient de se rendre en Russie pour assister au championnat du monde 2018.

Soulignant « un risque d'intolérance », certaines régions étant peu cosmopolites, sinon enclines au nationalisme d’extrême droite, le réseau « Football against racism in Europe » (FARE), qui œuvre pour promouvoir l’inclusion par le sport, a collaboré à l'initiative et recommande tout particulièrement aux couples homosexuels d'éviter les « démonstrations d'affection ».

L'homosexualité n'est plus un crime en Russie depuis 1993 mais sa propagande « auprès des mineurs », punie d’amendes et peines de prison. Et le fait pour des homosexuels de manifester ouvertement leurs sentiments, d'autant plus susceptible « de provoquer des réactions agressives de la part des locaux », insiste le directeur de l’organisation, Piara Powar, regrettant cette invisibilisation des problèmes de la communauté dans le discours public.

« Le guide recommandera donc d’être prudent dans tous les lieux qui ne passent pas pour être accueillants », le danger évoluant en fonction des villes « et du moment de la journée ».

Concernant les déploiements de drapeaux arc-en-ciel dans les stades, la FIFA reste floue. Les services de sécurité n'ont pas reçu de prescription ni d'ailleurs de demande écrite de supporters, mais Federico Addiechi, responsable de la Durabilité et de la Diversité, rappelle que le règlement de la fédération sportive « n'empêche personne d'entrer avec des messages non-politiques ». Il affirme aussi avoir « l'assurance du comité d'organisation et des autorités russes que tout le monde se sentira en sécurité, à l'aise et bienvenu dans le pays ». « La Coupe du Monde doit être inclusive, respecter les droits de l'homme, y compris des minorités », a-t-il ajouté.

FARE dresse néanmoins un état des lieux inquiétant. Quelque 89 actes discriminatoires ou racistes recensés en Russie pour la saison 2016/2017. En légère régression, selon les rapports précédents, mais toujours répandus. La FIFA maintient qu'elle se montrera « extrêmement ferme », jusqu’à « interrompre voire mettre fin » à un match, a déclaré dans un enregistrement vidéo, ce lundi 27 novembre, Gianni Infantino, le président. Il souhaite « un Mondial du fair-play sur et en dehors du terrain » convaincu que nous découvrirons « un pays ouvert, accueillant et chaleureux, qui aime faire la fête, profiter et tout célébrer, mais surtout en juin et juillet, pour célébrer le football. »

Et pour la finale du tournoi en 2022 au Qatar aussi, alors que l’homosexualité, « signe de la décadence occidentale », y est passible d’emprisonnement à vie ou peine de mort ?

Terrence Katchadourian
stophomophobie.com