Pau : Tags au siège du PS et croix gammée à la permanence de la députée

Pau : Tags au siège du PS et croix gammée à la permanence de la députée

Une croix gammée sur le portrait de la député-maire PS de Pau, devant sa permanence et des tags à caractère raciste sur la façade du siège de la section du parti socialiste de la ville ont été découverts dimanche. L’élue y voit l’action d’opposants au mariage homosexuel.

« La croix gammée sur mon portrait et les inscriptions ‘Nazis-dictateurs-fachos’ sur la façade du siège du PS sont inscrites en jaune et entourées de taches de peinture de couleur rose », a indiqué Martine Lignières-Cassou à une correspondante de l’AFP, confirmant une information parue dans la presse locale.

« Cette similitude de couleurs me fait penser qu’il s’agit du même groupe », a-t-elle ajouté.

« J’y vois la signature de groupes extrémistes opposés au mariage pour tous, qui n’acceptent pas que la loi soit passée », a-t-elle estimé.

Martine Lignières-Cassou a déposé plainte lundi pour dégradations auprès du commissariat de police de Pau.

Samedi, une dizaine de personnes, selon une source policière, se revendiquant du groupe « Homen », portant des masques blancs et des inscriptions sur leurs torses nus « peuple bâillon, protectkids », avaient manifesté au centre-ville de Pau.

Le local du PS avait déjà connu en avril des dégradations. Une inscription « Vous avez tué Thierry », faisant référence à Javier Lopez Peña dit « Thierry », chef présumé de l’ETA décédé d’un AVC à Paris début avril, avait été peinte sur la façade.

Une plainte avait alors été déposée par le PS.

On apprend par ailleurs que Yann Galut, député PS du Cher, a trouvé des sacs de fumier devant son local situé à Saint Amand Montrond, ainsi que des inscriptions injurieuses, faisant référence à son engagement en faveur du mariage pour tous.