Ouganda Le Parlement débattra d'ici peu du projet de loi anti-homosexualité

Le Parlement ougandais débattra dans les prochains jours d’un projet de loi controversé durcissant la déjà sévère législation ougandaise contre l’homosexualité et prévoyant la peine de mort dans certains cas, a annoncé jeudi une porte-parole du Parlement.

Ce projet de loi apparaît en troisième position dans la rubrique « préavis d’affaires à suivre », à la fin de l’ordre du jour distribué jeudi aux parlementaires.

Déposé pour la première fois en 2009 et ressorti des cartons début 2012, le texte, intitulé « Projet de loi anti-homosexualité », prévoit de durcir la législation ougandaise contre l’homosexualité, qui punit pourtant déjà de la prison à perpétuité les relations homosexuelles.

Il prévoit notamment la peine de mort en cas d' »homosexualité aggravée », à savoir notamment les relations homosexuelles en récidive, avec un mineur ou de la part d’un séropositif, mais son initiateur, le député David Bahati, a indiqué qu’il ferait supprimer cette disposition qui a suscité un tollé international.

Le projet de loi prévoit également de punir de cinq à sept ans de prison la « promotion » de l’homosexualité.