Oscars2014 : Jared Leto décroche son premier #Oscar pour son rôle de travesti dans Dallas Buyers Club

Oscars2014 : Jared Leto décroche son premier #Oscar pour son rôle de travesti dans Dallas Buyers Club

>> Oscars 2014: Watch Jared Leto’s Amazing Acceptance Speech for Supporting Actor

Sans doute sans surprise puisque largement mérité, Jared Leto, « la plus belle de toutes » selon Ellen DéGeneres 🙂 a remporté hier soir l’Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle, pour sa performance de travesti séropositif dans le très remarqué Dallas Buyers Club du québécois Jean-Marc Vallée.
Très ému, l’acteur, qui a reçu la statue des mains d’Anne Hathaway, a remercié sa mère, présente dans la salle, pour lui avoir donné l’envie de rêver, malgré les difficultés à l’élever en tant que maman célibataire, avant de dédier sa récompense aux « 36 millions de personnes qui ont perdu la bataille contre le SIDA ».

Vibrant hommage personnel et politique, avec quelques mots pour l’Ukraine ou le Venezuela qui traversent des moments compliqués. Un modèle de discours brillant, intelligent, impliqué :

« A tous ceux qui nous regardent de partout à travers le monde, et spécialement depuis l’Ukraine ou le Venezuela… nous sommes là, pendant que vous vous battez pour que vos rêves deviennent une réalité, mais nous pensons à vous ce soir…

Cette récompense, c’est pour les 36 millions de personnes qui ont perdu la bataille contre le sida. Et pour ceux d’entre vous qui ont déjà ressenti l’injustice à cause de qui vous êtes et qui vous aimez. Je me tiens ici devant le monde avec vous et pour vous. »

Également leader du groupe « 30 Seconds To Mars », Jared Leto n’est apparu que dans une vingtaine de longs métrages, depuis le début de sa carrière dans la série « Angela, 15 ans ».

>> Pour le reste de la cérémonie en bref : tout était donc sans excès, bien formaté, avec une touche d’agitation et beaucoup d’émotion. Gravity a été le film ayant reçu le plus de récompenses pendant la soirée, et 12 Years a Slave a été récompensé meilleur film.

D’entrée, le ton est classique mais juste. Ellen DeGeneres n’a pas vampirisé l’événement. En maîtresse de cérémonie, l’animatrice a parfaitement assuré le déroulement de la cérémonie, ponctuée de belles interventions, et d’engagements. Beaucoup moins d’hypocrisie et de radotage entre les lignes. Grande diversité dans les sélections. Sans « main mise » ni conflit générationnel. Vecteur politique et intellectuel, toujours aussi créative : Une 86e édition donc, beaucoup plus consciente des réalités.

Terry G.
@stop_homophobie

>> Jared Leto took the night’s first award and made it a doozy. Here’s what he had to say, touching on everything from his dear old mom to current events:

“Incredible. Ellen, I love you. To my fellow nominees, I’m so proud to share this journey with you. I’m in awe and have so much respect for you all. To the Academy, thank you.

In 1971, in Bossier City Louisiana, there was a teenage girl who was pregnant with her second child. She was a high school dropout and a single mom, but somehow she managed to make a better life for herself and her children. She encouraged here kids to be creative and work hard and do something special. That girl was my mother and she’s here tonight. I just want to say ‘I love you mom, thank you for teaching me to dream.’

To my brother Shannon, the best big brother in the world: Thank you so much for sharing this insane adventure that is 30 Seconds to Mars and for being my best friend.

To all the dreamers out there around the world watching this tonight in places like Ukraine and Venezuela, I want to to say we are here, and as you struggle to make your dreams happen and live the impossible, we are thinking of you tonight.

[Then he did the typical Oscar thank you….before moving one to a more heartfelt subject:]

This is for the 36 million people who have lost the battle to AIDS. And to those of you who have ever felt injustice because of who you are and who you love, I stand here in front of the world with you and for you.

Thank you so much, and good night.”