Mariage pour tous : Marion Maréchal-Le Pen « se portera garante » de l'abrogation, si Marine est élue Présidente (VIDEOS)

Mariage pour tous : Marion Maréchal-Le Pen « se portera garante » de l'abrogation, si Marine est élue Présidente (VIDEOS)

La candidate du Front national s'y est engagée : si elle accède au pouvoir le 7 mai prochain, elle remplacera les dispositions de la loi Taubira, ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, par un « PACS amélioré », une « union » dite « civile », sans toutefois annuler les noces déjà célébrées : 7000 en 2016 et plus de 30.000 depuis 2013.

Selon une enquête IFOP de septembre 2016 pour l’Association des familles homoparentales (ADFH), 65% des Français sont pourtant favorables au maintien de la législation tel quel. Nicolas Dupont-Aignan également. L'ex-candidat de « Debout la France » qui vient de se rallier au FN après s'être « indigné » des bruits qui le disaient proche d'une alliance, « incompatible » avec ses convictions, ne souhaitait plus désormais priver les homosexuels de cet acquis.

Marion Maréchal-Le Pen assure néanmoins qu'elle y veillera et personnellement : « Ça ne sera pas une priorité mais une promesse qui sera tenue », a-t-elle affirmé ce dimanche sur BFMTV : « Je m'en porterai garante d'ailleurs ! »

De la même manière, la députée du Vaucluse réitère l'hostilité de son parti à l'extension de la Procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, qui sera « réservée », comme le préconise Marine Le Pen dans son programme, « en réponse médicale aux problèmes de stérilité », et donc aux seuls couples hétérosexuels.

Le FN étant opposé à la légalisation de la Gestation pour autrui (GPA) en France, ainsi qu'à « ses contournements », Maréchal-Le Pen précise qu'il n'y aura pas non plus de reconnaissance des enfants nés de mères-porteuses à l'étranger, contrairement à Emmanuel Macron qui a pris l’engagement de se conformer à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH).

Le candidat d'En Marche ! promet effectivement de retranscrire les actes de naissance des ces enfants à l'état civil français, même s'il maintient l’interdiction de la GPA : « Nous avons le devoir de les protéger », a t-il fait remarquer. Et propose en outre d'élargir la PMA aux femmes célibataires et couples lesbiens, selon l'avis dans quelques semaines du Comité consultatif national d'éthique.

Joëlle Berthout
stophomophobie.com