Vidéo : L'homophobie « assumée » de la télévision publique russe

Vidéo : L'homophobie « assumée » de la télévision publique russe

Lors d’un pamphlet d’une violence extrême, le vice-président de la Télévision publique russe, Dmitri Kisilev, ne s’est pas contenté de déclarer ouvertement son homophobie aux téléspectateurs de l’émission la plus populaire du pays. Il en a également profité pour suggérer quelques « mesures » destinées à renforcer la législation anti-gay…

L’émission « Vesiti », diffusée chaque jour sur la chaîne publique nationale russe Rossiya 1, est l’une des plus populaires du pays et se concentre essentiellement sur des thèmes d’actualité. Or, à une heure de grande écoute, la déclaration d’un haut représentant officiel de l’Etat a suscité l’incrédulité des internautes, tant la violence des propos dépasse l’entendement.

Extrait (relayé par The Huffington Post):

« Je pense que les mesures de dissuasion ne sont pas suffisantes pour préserver la jeunesse de la propagande homosexuelle. Je suggère que les gays soient également bannis des dons de sang ou de sperme et que leur coeur, en cas de décès, soit enterré et brûlé, car il est impropre à la continuité de la vie ».

Par cette ultime proposition, ponctuée d’une salve d’applaudissements soutenus, le haut responsable de la Télévision publique russe entend interdire le don d’organes à la communauté homosexuelle pour préserver le demandeur de toute « contamination ».

L’incident s’inscrit dans la lignée des précédentes déclarations officielles à l’égard de la communauté gay, de plus en plus indésirable sur le territoire, et du souhait de Vladimir Poutine de voir la législation interne respectée durant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi.

En outre, vu la position de Dmitri Kisilev et l’émission concernée, il y a peu de chance que l’interlocuteur ait agi sans l’aval du gouvernement…

Aidez nous à dénoncez les conséquences des lois contre la « propagande » gay en Russie. Nos réactions dans le monde commence à affecter le régime politique de Monsieur Poutine.

http://www.change.org/fr/pétitions/partenaires-et-fournisseurs-des-j-o-de-sotchi-dénoncez-les-conséquences-des-lois-contre-la-propagande-gay-en-russie

Plus le nombre de noms recueillis sera élevé, plus la probabilité d’une action contre les lois homophobes russes, de la part du Comité international Olympique grandira, c’est pourquoi il est important de signer et de faire circuler les pétitions sans modération.