Les mairies parisiennes aux couleurs de la Marche des Fiertés

Les mairies parisiennes aux couleurs de la Marche des Fiertés

Pour célébrer la Marche des fiertés LGBT, Anne Hidalgo a fait dresser les couleurs arc-en-ciel sur l'Hôtel de Ville de Paris 🙂

Anne Hidalgo a voulu marquer les esprits pour sa première Gay pride en tant que maire de Paris. Pour le défilé qui doit se tenir samedi, l'édile a fait hisser, vendredi, deux larges drapeaux arc-en-ciel sur l'édifice de l'Hôtel de Ville de Pairs. Ces «kakémonos» mesurent 27 mètres de haut et 2,70 mètres de large.

Les mairies socialistes des 10e, 18e, 19e et 20e arrondissements vont elles aussi se draper aux couleurs de la communauté homosexuelle.

Sur Twitter, Anne Hidalgo a affiché un drapeau gay sur son compte.

«Il y a des formes et des gestes très symboliques qui montrent l'engagement d'une ville», explique Anne Hidalgo :

«Pour la première fois, l'Hôtel de Ville de Paris sera pavoisé aux couleurs de la Marche des fiertés et je propose à tous les maires d'arrondissements qui le souhaitent de s'engager eux aussi dans cette affirmation forte de l'égalité des droits de le faire aussi dans leur mairie d'arrondissement», ajoute-t-elle. Un enthousiasme qui tranche avec les tensions qui surviennent entre les associations et le gouvernement autour de la PMA.

Plaque en mémoire des homosexuels exécutés

Dans une longue interview, la maire de Paris propose des lieux de mémoire LGBT: «Paris est une ville qui doit avoir des lieux mémoriels, des lieux de recueillement, comme cela existe dans d'autres villes dans le monde. L'épidémie de sida a effectivement tué beaucoup de personnes homosexuelles. Je pense que ça fait aussi partie des éléments que l'on doit pouvoir exprimer et reconnaître dans la ville, dans le cœur de la ville.» Une plaque en mémoire de Bruno Lenoir et Jean Diot, les deux derniers homosexuels exécutés en France, sera prochainement inaugurée.

«J'ai la chance d'être à Paris, j'ai la chance d'être dans une famille progressiste (...) Lorsqu'il y a des personnalités qui expriment leur homosexualité, ça permet de faire aussi gagner du temps à beaucoup d'autres, parce que la visibilité en tant qu'élu est là», se félicite Anne Hidalgo dont quatre de ses adjoints ont fait connaître leur homosexualité.


LeFigaro.fr