Leo Varadkar, 38 ans, premier chef de gouvernement ouvertement homosexuel en Irlande

Leo Varadkar, 38 ans, premier chef de gouvernement ouvertement homosexuel en Irlande

Il a été élu ce vendredi 2 juin à la tête du parti irlandais de centre droit « Fine Gael » avec 60% des voix face à son rival, Simon Coveney. Succédant ainsi à Enda Kenny, qui avait annoncé sa démission à la mi-mai, il deviendra le 12 juin le plus jeune chef de l'exécutif de l'histoire du pays, mais aussi le premier à avoir un père d’origine étrangère et le premier ouvertement homosexuel. Une révolution en Irlande, où l’homosexualité n’aura par ailleurs été décriminalisée qu’en 1993.

« Alors que le flambeau du leadership et les responsabilités passent à une nouvelle génération d'hommes et de femmes, nous réaffirmons notre engagement à gouverner pour toutes les générations et pour tous », a-t-il souligné après sa désignation, « prêt pour les défis à venir. »

Conseiller municipal à 25 ans, avant de faire son entrée au Parlement en 2007, puis au gouvernement en 2011, ce médecin âgé de 38 ans a déjà détenu les portefeuilles des transports, du tourisme et des sports, puis de la santé et enfin de la protection sociale.

En 2015, en plein référendum, plaidant pour l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe, il déclarait dans un entretien avec la RTE (Radiotélévision nationale irlandaise) : « Je suis gay, ce n'est pas un secret, c'est une part de moi, de ma personnalité, même si ça ne me définit pas entièrement... Mais tout le monde ne le sait pas nécessairement. Dans cette campagne je me dois toutefois d'être honnête. »

« On a fait du chemin », a constaté Nora Owen, responsable du Fine Gael. « Le fait que nous puissions imaginer sans un froncement de sourcil que Leo Varadkar, ouvertement gay et qui vit avec son partenaire, prenne la tête de l’Exécutif, voilà une chose merveilleuse ».

Mais l’Irlande n'est pas non plus le premier pays à se doter d’un chef de gouvernement LGBT. L’Islande est précurseur avec Jóhanna Sigurðardóttir en 2009, deux ans avant la nomination d'Elio di Rupo en Belgique et celle de Xavier Bettel au Luxembourg, en poste depuis 2013.

Valentine Monceau
stophomophobie.com