La venue d'un prédicateur salafiste à Fribourg crée la polémique

Des organisations bernoise et zurichoise se sont exprimées dans la nuit de samedi à dimanche contre la venue à Fribourg en décembre d’un prédicateur salafiste. L’homme est notamment connu sur « youtube » pour avoir expliqué comment un bon musulman doit battre sa femme.

La venue à Fribourg le 15 décembre d’un prédicateur controversé,
le cheik saoudien Muhammed Al-Arifi, suscite la polémique en Suisse. L’homme est connu sur « youtube » pour avoir expliqué comment un bon musulman doit battre sa femme. Il est également l’auteur de propos antisémites et de déclarations insultantes sur les homosexuels et les Danoises, dénoncent des associations alémaniques.

Le cheik Muhammed Al-Arifi doit s’exprimer au Forum Fribourg lors de la 2e conférence annuelle du Conseil central islamique suisse (CCIS).
« Haine et violence »

Or, ce prédicateur salafiste prêche la haine et violence, ont expliqué dans la nuit de samedi à dimanche l’Union suisse des ex-musulmans basée à Berne et le Forum pour la démocratie et les droits de l’homme à Zurich.

C’est la raison pour laquelle ils demandent au CCIS de retirer son invitation et aux autorités suisses d’intervenir pour l’empêcher de s’exprimer en public.
« Fatwa » controversé

Le cheikh est une des vedettes de cette conférence annuelle. Il est devenu célèbre par ses « fatwa » controversées et par une interview TV où il déclare que dans l’Islam, il n’y a pas d’âge minimum pour le mariage d’une jeune fille, a expliqué Kacem El-Ghazzali, président de l’association bernoise.

Sur la chaîne saoudienne Al-Rissala, soutenue financièrement par les autorités religieuses, le cheik a affirmé que les femmes occidentales marieraient des chiens et des ânes et que 54% des femmes danoises ne savaient pas quel était le père de leurs enfants.

source:http://www.rts.ch/info/regions/fribourg/4440660-la-venue-d-un-predicateur-salafiste-a-fribourg-cree-la-polemique.html