La Suède va indemniser les transgenres victimes de stérilisation forcée, « lors de la procédure de changement de sexe »

La Suède va indemniser les transgenres victimes de stérilisation forcée, « lors de la procédure de changement de sexe »

Le gouvernement va déposer un projet de loi prévoyant d'indemniser à hauteur de 225.000 couronnes, soit près de 24.000 euros, les personnes qui étaient légalement contraintes entre 1972 et 2013 de se faire stériliser « pour changer de sexe », a expliqué samedi le ministre suédois de la Santé Gabriel Wikström au quotidien Dagens Nyheter.

« L'exigence de stérilisation qui existait auparavant était l'expression d'une vision vis-à-vis de laquelle la société actuelle veut prendre des distances et le gouvernement considère que c'était mal d'exiger » la stérilisation, a indiqué M. Wikström.

En 2013, près de 150 transsexuels suédois avaient déposé une demande de réparation d'un montant total proche de cinq millions d'euros (environ 34.000 euros par personne), et réclamé des excuses officielles de l'État.

Tout en félicitant le gouvernement pour cette première dans le monde, Frida Sandegård, présidente de la Fédération nationale pour les droits des LGBT, a indiqué dans un communiqué qu'elle continuerai à exiger ce niveau d'indemnité « pour une véritable reconnaissance des outrances de l'État ».

En 1999, Stockholm avait accordé 175.000 couronnes par personne aux victimes de stérilisations forcées dans le cadre d'un programme basé sur des théories eugénistes en place entre 1935 et 1996.

De 1972 à 2011, 865 personnes ont demandé légalement à changer de sexe, selon les statistiques officielles. Environ 500 l'ont fait.