-->

La majorité des Australiens en faveur du mariage pour tous : une loi devrait suivre « avant Noël » (VIDEOS)

La majorité des Australiens en faveur du mariage pour tous : une loi devrait suivre « avant Noël » (VIDEOS)

Quelque soixante-deux pour cent des 12,7 millions de participants à la consultation postale, initiée en septembre par les autorités sur la question du mariage pour tous, se sont prononcés en faveur des unions entre personnes de même sexe, a déclaré le Bureau australien des statistiques, mercredi 15 novembre au cours d’une conférence de presse à Canberra, relayée par l'AFP. Le non recueille 38,4 %.

Près de 80 % du corps électoral a pris part au vote qui aura duré deux mois. L’amendement de la loi devrait suivre.

« Le peuple australien nous a confié cette mission. Cette année, avant Noël, cela doit être notre engagement », a déclaré le premier ministre conservateur Malcolm Turnbull, qui militait comme l'opposition pour l’équité.

« C’est sans équivoque, c’est impressionnant. Ils ont été des millions à se prononcer pour l’égalité de l’accès au mariage. Ils ont dit oui à l’engagement, oui à l’amour. »

Il avait promis un vote au Parlement en cas de victoire.

Des milliers de personnes s’étaient d'ailleurs rassemblées dans un parc au cœur de Sydney, depuis mardi, pour assister devant un écran géant à l’annonce en direct des résultats de ce sondage, qui marquent un tournant pour les droits de la communauté LGBT en Australie, où s’adonner à une  « activité homosexuelle » était interdit dans certains Etats du pays jusqu’en 1997.

Depuis plusieurs années, toutes les enquêtes d’opinion donnaient une large majorité de la population – entre 58 % et 70 % des personnes interrogées – favorable à la modification de la loi mais « la classe politique peinait à légiférer ».

Les partisans du « non » ont félicité leurs adversaires mais prévenu qu'ils chercheraient à obtenir des exemptions et concessions. « En démocratie, ce n'est pas parce qu'on gagne qu'on peut avancer comme un bulldozer », a déclaré le sénateur Eric Abetz, militant pur et dur du « non ». « Il faut se rappeler qu'il y a 4,8 millions d'Australiens qui ont en fait voté non. Est-ce qu'on va refuser de les entendre ? Ou va-t-on tenter d'apaiser leurs craintes afin de pouvoir avancer en tant que nation ? »

La ligne dure du Parti libéral va tenter d'obtenir des changements législatifs pour permettre aux entreprises organisatrices de mariages de refuser des couples homosexuels ou aux parents de retirer leurs enfants des écoles portant atteinte à leurs yeux aux valeurs traditionnelles.