#Homophobie #MariagePourTous à #Nîmes : "Le maire Jean-Paul Fournier, ne félicite pas les personnes de même sexe" !

#Homophobie #MariagePourTous à #Nîmes : "Le maire Jean-Paul Fournier, ne félicite pas les personnes de même sexe" !

Ce samedi 11 janvier, Christian Bastid, conseiller municipal d’opposition de Nîmes, célébrait pour la première fois un mariage entre deux femmes à l’hôtel de ville. La cérémonie se déroule tout à fait normalement, jusqu’à ce que l’élu communiste veuille remettre une lettre de félicitations signée du maire aux jeunes épouses. Il est rapidement stoppé dans son élan par un agent, l’informant que la missive en question est en fait destinée au mariage suivant, avant d’ajouter : « Le maire ne félicite pas les personnes de même sexe. »

Une lettre destinée qu’aux mariés hétérosexuels ?

Situation quelque peu embarrassante pour l’élu, et combien désagréable pour les épouses. Mais Christian Bastid, ne partageant pas la décision de Jean-Paul Fournier, maire « homophobe » de Nîmes, a tenu à s’exprimer publiquement sur ce qu’il considère « …petit et pas à la hauteur quand on est maire » !

« Il y a les temps des débats et puis après il y a le temps pour l’application… Nous sommes sur le fronton de la mairie. Il y a l’égalité, la fraternité… c’est d’un autre siècle, me semble-t-il. C’est choquant et je trouve ça petit. Voilà ! »

Comment ne pas parler d’homophobie ? Refuser de féliciter deux administrés en raison de leur orientation sexuelle est une homophobie avérée !

Alexandre Marcel, président de l’Idaho-France, association internationale qui lutte contre l’homophobie, dénonce également au micro de France Bleue un acte d’homophobie : « Vous ne vous posez pas la question, si vous avez à faire à un homme ou une femme, à une sexualité ou à une orientation sexuelle lorsque les gens vont se marier. Vous avez deux citoyens en face de vous qui ont les mêmes droits, le même droit de vote, le même droit à la vie et le même droit à l’amour. Le maire n’a pas à s’introduire dans la vie privée de ses administrés. Et je trouve que c’est très déplacé de sa part encore une fois que de vouloir aller dans la chambre de ses administrés. Les citoyens n’ont pas de sexe, c’est la première des choses qu’ils doivent se dire… »

Le maire de Nîmes n’est évidemment pas joignable !

STOP HOMOPHOBIE