Homophobie : Patrice Evra jugé ce 17 octobre 2022 à Paris

Homophobie : Patrice Evra jugé ce 17 octobre 2022 à Paris

L’ancien capitaine de l’équipe de France de football, Patrice Evra, 40 ans, comparaitra en qualité de prévenu devant le Tribunal de police de Paris ce lundi 17 octobre 2022 à 9h. Il est poursuivi par les associations STOP homophobie et Mousse pour des injures homophobes prononcées en direct sur Snapchat en mars 2019.

Patrice Evra s’était en effet déchaîné sur les réseaux sociaux, après l’élimination du Paris Saint-Germain face à son ancien club Manchester United en Ligue des Champions (3-1), multipliant les provocations jusqu’à qualifier les fans du PSG de « pédés » :

« Paris, vous êtes des pédés ! Des pédés, je le dis ! Ici c’est des hommes qui parlent ! »

Dès le 6 mars, il avait partagé une vidéo, se filmant hilare et moqueur depuis les tribunes du Parc des Princes, suscitant de vives polémiques, une plainte du club et les critiques d’un de ses ex-coéquipiers, Jérôme Rothen, aujourd’hui consultant sur RMC.

En réaction, Patrice Evra postait le 8 mars suivant une nouvelle vidéo sur son compte Instagram dans laquelle il insulte et menace physiquement Jérôme Rothen :

« T’es en train de péter les plombs ma petite blonde. Ta récompense, dès que je te croise, je te mets une bonne tarte dans ta gueule. Tu sais que je parle pas pour rien (…) Ça me fait mal, mais ne t’inquiètes pas, je vais te croiser. […] On a mangé dans la même assiette ! Quand c’est des journalistes, ça ne me fait rien. Mais pas toi, on a joué ensemble ! Tu veux te faire du buzz sur mon nom… […] T’es à ta place à raconter de la merde, à mentir. Franchement ça me fait mal. Mais je vais te croiser ! ».

Le 10 mars 2019, à grand fou rire, il évoque dans une nouvelle vidéo la plainte du Paris Saint-Germain à l’UEFA à son encontre, et souligne que le PSG « devient un club de baltringues ». Avant de lancer, le 18 mars, en direct depuis SnapChat et le compte du rappeur Momsii (@momsiirng) :

« Ici c’est Manchester. Arrête de te taper un délire, t’as des équipes qui vont jamais gagner. Même mon cousin, il est devant, il a rage, il sait : Paris, vous êtes des pédés, vous êtes des pédés, je le dis ! Ici c’est les hommes qui parlent. On a mis l’équipe D, l’équipe D, même pas C. On vous a réglé. Les petits qui ont joué, ils nettoyaient mes chaussures, ils n’ont même pas encore de sperme, et vous êtes là, Paris, faire des tapis rouges, tout ça. Mais bande de baltringues ! Hé ! Rothen je vais lui gifler sa mère.  ».

Cette vidéo est devenue virale, relayée plusieurs milliers de fois, notamment par les médias qui lui ont assurée une couverture particulièrement étendue.

Le Collectif Rouge Direct, agissant contre l’homophobie dans le sport, avait alors signalé la vidéo republiée sur Twitter le 18 mars 2019. Le Paris Saint-Germain a aussi condamné ces injures de Patrice Evra, précisant qu’il « soutiendra toute démarche initiée par ses partenaires associatifs ».

Le 26 mars 2019, STOP homophobie et Mousse ont porté plainte contre l’ancien capitaine de l’équipe de France de football. Pour Etienne Deshoulières, avocat des associations, « Patrice Evra rabaisse ses adversaires en les traitant « pédé » et en leur signifiant qu’il ne serait pas des « hommes » pour cette raison. L’emploi de cette injure homophobe par un ancien capitaine de l’équipe de France n’est pas anodin et renforce le climat d’homophobie présent dans le football professionnel. »

Suite à la plainte des associations, Patrice Evra a été mis en examen pour injure homophobe, puis renvoyé devant le tribunal pour être jugé. Il comparaitra donc en qualité de prévenu ce lundi 17 octobre 2022 à 9h devant le Tribunal de police de Paris.

Pour Julien Pontes, porte-parole du Collectif Rouge Direct, « Ce procès est l’occasion immanquable d’affirmer que l’impunité de l’homophobie dans le football, c’est fini. A quelques semaines du Mondial au Qatar, Etat parmi les plus répressifs du monde contre les LGBT, la France doit montrer qu’elle ne transige pas avec les valeurs universelles de respect et de fraternité. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Patrice Evra (@patrice.evra)