Homophobie à Nancy : Deux militants nationalistes lorrains poursuivis pour menaces de mort

Homophobie à Nancy : Deux militants nationalistes lorrains poursuivis pour menaces de mort

Ils avaient avait participé en mai dernier à une action coup-de-poing pendant la marche des Fiertés : perturbant le cortège avec des fumigènes, six individus, visages dissimulés et loin perchés sur le parking aérien du centre commercial Saint-Sébastien, déployaient ensuite une banderole avec slogan homophobe pour menaces de mort.

Identifiés par la police et mis en garde à vue pendant 48h, les deux principaux suspects, âgés respectivement de 20 et 22 ans, ont été présentés ce jeudi à Nancy devant le procureur et le juge des libertés et de la détention. Ils ont déclaré appartenir à un groupuscule d'extrême droite de nationalistes lorrains, également soupçonnés d'avoir vandalisé les locaux de l'association Équinoxe.

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire jusqu’au procès, prévu le 24 octobre prochain, avec l'interdiction formelle de se contacter l'un et l'autre ou de s’approcher du centre LGBT, qui avait d'ailleurs déposé plainte.

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie